Hadopi : l’effet boomerang des messages d’avertissement

Un arroseur à rosser ? 215
Marc Rees
L’envoi des premiers mails d’avertissement serait imminent, affirme la Hadopi à qui veut bien l’entendre. Un message répété depuis des mois, mais qui peut aujourd’hui s‘enorgueillir de la publication des décrets d’application.

hadopi

Néanmoins, la mitraillette à messages pédagogiques est d’une manipulation bien plus complexe qu’un simple logiciel de prospection marketing. Le système d’information de la Hadopi doit en effet faire peur, mais pas trop. Pourquoi ?

D’une part, la Hadopi craint une vague de faux messages d’avertissements avec des arnaques en tout genre. Lors d’un récent chat sur la Tribune.fr, Éric Walter a rassuré les internautes qui voudrait de distinguer les fakes des vrais messages : « Vous pourrez vous en assurer auprès de nous, vous ne serez pas seuls face à ce genre de questionnement, nous allons très rapidement informer le public sur ces questions ». Et à l’AFP, il est précisé qu’un « centre d'appel est prévu pour informer les usagers de la loi et des procédures ».

Cette plateforme téléphonique aura en outre aussi à répondre aux demandes d’explication des abonnés qui voudraient savoir comment sécuriser. Envoyer des messages d’avertissement c’est une chose, expliquer correctement le BA.B.A. du blindage informatique est bien plus chronophage.

Enfin, de nombreux abonnés avertis pourront faire valoir leurs observations où ils expliqueront à la Hadopi comment ils ont finalement sécurisé leur accès ou pourquoi ils n'ont pu le faire (voir "quelques" pistes proposées par les lecteurs de PC INpact). La Hadopi promettant alors de répondre à ces « observations »...

Conclusion ? il suffira d’une grosse vague de vrais ou même de faux messages d’avertissement, et la plateforme d’information de la HADOPI sera noyée, comme sous une vulgaire attaque DoS. Et voilà comment un boulet se transforme en boomerang.