France.fr : son véritable coût

Et un nouveau beau coup pour Euro RSCG 250
Par
le jeudi 19 août 2010 à 10:02
Nil Sanyas
Sujet de moquerie pour son départ raté le mois dernier, France.fr est désormais parfaitement fonctionnel, même si des améliorations sont attendues au cours de cette année. Mais alors que le sujet semblait clos, Le Canard Enchaîné en a remis une couche cette semaine en publiant les détails du coût de l’opération.

France

Selon l’hebdomadaire français, le site coûtera environ 4 millions d’euros au total, sur trois ans. Dans les détails, il faut en fait compter :
  • 1,242 million d’euros HT pour la seule année 2010
  • 755 000 d’euros HT pour les années 2011 et 2012 (soit 1,510 million d’euros en tout)
  • près d’1 million d’euros supplémentaire de frais divers
Plus intéressant, toujours d’après le Canard Enchaîné, le patron du SIG (Service d'information au Gouvernement) a confié « à l’agence Euro RSCG et à son vieux complice Jacques Séguéla la réalisation d’un logo symbole de « la marque France.fr ». Tarif pour une très banale Marianne en bleu, blanc et rouge : 28 500 euros TTC. Un prix d’ami. »

Qui plus est, le designer français Ora-ïto a été appelé à la rescousse pour remettre un coup de jeune au site. Coût de l’opération : 100 000 euros HT.

Des extrapolations virtuelles

Initialement, le site devait en fait coûter environ 862 000 euros selon les données officielles (page 7). Suite aux problèmes du mois dernier, la facture a (toujours officiellement) légèrement gonflé, pour atteindre 1 million d'euros environ.

« Tout cela est le prix de la création après un an de travail entre les différents acteurs et aussi le réseau interministériel. Cet investissement est celui de la première année et sera supérieur à celui qui sera fait les prochaines années » a confié à notre confrère Clubic Thierry Saussez, le directeur du Service d'information au Gouvernement (SIG).

Niant les chiffres du Canard Enchaîné, Thierry Saussez affirme qu’ « il s'agit d'extrapolations virtuelles ». Ce sont des sommes basée sur des montants maximum de marchés publics qui ne reflètent « en rien ce qui a été avancé pour la création et la gestion du site ».

Quoi qu’il en soit, France.fr a un coût élevé, ce qui est tout à fait normal. Le site a un contenu riche, et est mis à jour régulièrement, ce qui implique inévitablement des frais importants de personnels. Et il peut attirer des centaines de milliers voire des millions de visiteurs chaque jour (pour s’informer, pour des raisons touristiques, etc.). Ce qui là encore, implique des coûts, cette fois techniques.

Pas une première pour Euro RSCG

Qu’un tel site soit coûteux n’a donc rien de scandaleux en soi, d’autant plus quand on compare les sommes avancées à celles dépensées pour le logo de l’ANPE (aussi facturé par… Euro RSCG !).

L’absence d’un tel site était au contraire étonnante, alors que les autres pays disposent de leur site officiel depuis de nombreuses années. Et France.fr était vivement attendu, puisque selon Saussez, le site a enregistré 200 000 visites lors de sa première journée d’ouverture (lundi 16 août), pour environ 600 000 pages vues et un temps moyen de visite de 5 minutes.

Sachant que le référencement de France.fr est encore faible voire inexistant sur les versions étrangères des moteurs de recherche. Google.fr référence par contre déjà très bien le site, ce qui n’est pas le cas de Bing et Yahoo! France...

Reste qu’un véritable départ en juillet, sans bug ni fracas, aurait forcément été moins polémique...