Le Parti pirate suédois hébergera Wikileaks et le protègera

Entre rebelles, on se comprend 119
Nil Sanyas
Très critiqué par le gouvernement américain et même Reporters Sans Frontières pour avoir publié en ligne le mois dernier des documents top secret sur l’Afghanistan, le fameux Wikileaks est en danger. Afin d’éviter une mort déjà annoncée par certains, le Parti Pirate suédois a pris les devants et a décidé d’héberger Wikileaks.

logo wikileaksLe Parti Pirate suédois s’était déjà illustré il y a peu en s’occupant de The Pirate Bay. Les propos que le parti avait tenus à l’époque pourraient d’ailleurs parfaitement fonctionner pour Wikileaks : « Quand d'autres hommes politiques créent des commissions, et essayent de déléguer les responsabilités, le Parti Pirate a pris les devants et agit avec ses propres ressources pour assurer la sécurité des informations et de la liberté d'expression. Nous sommes maintenant le fournisseur de service internet de The Pirate Bay. »

L’accord entre le Parti et Wikileaks (représenté par le fameux Julian Assange) a été signé en Suède il y a quelques jours à peine selon TorrentFreak. Wikileaks n’a fait que répondre à la proposition du parti, qui fin juillet dernier avait précisé qu’il était prêt à accueillir le trublion du Net sur ses serveurs. 

Mais cela permettra-t-il pour autant à Wikileaks d’éviter de futurs problèmes ? Pas forcément. Il faudra tout d’abord que le Parti Pirate suédois attire assez de voix dans son pays pour rentrer au Parlement. Une situation loin d’être impossible, puisque le Parti est déjà présent au parlement européen depuis l'an dernier, grâce à tout de même 7,1 % des voix récoltées. Mais il s’agissait des élections européennes. Rien n’assure qu’il obtiendra assez de voix pour rentrer dans son parlement national. Réponse le mois prochain, les élections suédoises ayant lieu en septembre.
 
Quoi qu’il en soit, si le Parti Pirate suédois obtient au moins 4 % des voix, il pourra alors utiliser l’immunité du parlement afin de protéger Wikileaks contre toute tentative de fermeture par des voies légales.