Ventes de téléphones : HTC et Android sortent du lot

En ébullition depuis de nombreuses années maintenant, le marché de la téléphonie évolue à une vitesse incroyable. Et l’essor des smartphones n’a rien arrangé. Certains constructeurs arrivent donc à tirer leur épingle du jeu, et d’autres y perdent des plumes. Gartner, qui vient de publier ses derniers chiffres pour le deuxième trimestre 2010 (avril à juin) nous permet ainsi de faire plusieurs remarques.

Ventes smartphones Q2 2010

Nokia domine donc encore largement le marché, avec plus d’un tiers de ce dernier (34,1 % des ventes), même s’il signe une baisse non négligeable en un an en termes de parts de marché (-2,6 points). En quantité, ses ventes ont néanmoins augmenté de 6 millions d’unités, pour atteindre le nombre stratosphérique de 111,4 millions de téléphones écoulés en seulement un trimestre. Cela représente (sur une base de 91 jours) tout de même 1,22 million de téléphones vendus chaque jour, plus de 50 000 par heure et près de 850 par minute. Depuis que vous avez commencé à lire cet article, Nokia a probablement vendu 1 000 téléphones à travers le monde…

Samsung conforte sa deuxième position en augmentant légèrement sa PDM (+0,8 point) et avec une croissance supérieure à 10 millions de téléphones en seulement un an, pour un total de 65,33 millions d’unités vendues. Il s’agit, et de loin, de la croissance la plus forte en quantité, très loin devant Nokia (+6 millions donc), RIM (+3,55 millions), HTC (+3,44 millions), Apple (+3,3 millions) et le Chinois ZTE (+1,85 million).

Et les autres constructeurs ? Eh bien ils signent tous une chute de leurs ventes, preuve que le marché n’est pas en croissance pour tout le monde, alors qu’il a pourtant augmenté globalement de près de 40 millions d’unités en un an… La palme de la chute revient sans grande surprise à l’Américain Motorola, qui s’écroule littéralement, en passant de 15,9 millions de téléphones vendus à 9,1 millions (-6,8 millions !). Et sans son Droid, où serait donc Motorola aujourd’hui ? Mais le constructeur US n’est pas le seul à souffrir. Sony Ericsson est lui aussi en recul, avec tout de même 2,56 millions d’appareils vendus en moins, pour un total de 11 millions aujourd’hui. Quant à LG, il limite la casse avec des ventes en baisse de 1,13 million d’unités. Cela ne reste pas glorieux pour autant.

 Résultat, cinq sociétés sortent du lot. La première est HTC, qui a vu sa part de marché doubler (+0,9 point) et ses ventes augmenter de 139 % en un an ! Ses produits sous Android y sont probablement pour quelque chose… Suivent de près Samsung (+0,8 pt), Apple (+0,8 pt), RIM (+0,7 pt) et un peu plus loin, ZTE (+0,4 pt).

Ventes smartphones Q2 2010
Près de 19 % des téléphones vendus sont désormais des smartphones.

Et forcément, certains systèmes d’exploitation mobiles sont aussi sortis du lot. On parle donc ici uniquement des smartphones. Symbian, grâce à Nokia, domine toujours de la tête et des épaules le marché, malgré un énorme recul en un an, passant de 51 à 41,2 %. Il faut dire que Nokia n’a vendu « que » 25,38 millions de smartphones, soit seulement 4,5 millions de plus qu’en 2009. Durant la même période, on remarque qu’il s’est vendu près de 10 millions de téléphones Android supplémentaires !

Encore ridicule en 2009, avec seulement 755 000 unités vendues, voilà que grâce à HTC, Motorola, Samsung, Sony Ericsson et LG, Android a signé une croissance phénoménale en quantité (plus parlant qu’en pourcentage au vue de la faible base). Résultat, Android se place en troisième position, à deux doigts de BlackBerry OS (11,23 millions ; +3,45 millions), et surtout devant iOS (8,74 millions ; +3,42 millions) et Windows Mobile (3,1 millions ; -730 000).

Bien entendu, la sortie de l’iPhone 4 à la fin du trimestre devrait avoir des conséquences importantes sur les ventes du troisième trimestre, et Apple devrait afficher une jolie croissance lors de cette période. Mais Android semble avoir une telle croissance que rien n’assure que iOS dépassera à nouveau le système de Google basé sur Linux. Quant à RIM et ses BlackBerry, la version 6.0 de son OS est vivement attendue. Même logique pour Microsoft et son Windows Phone 7.

La guerre des OS mobile est en tout cas loin d’être terminée. D’autant qu’il ne faut pas oublier webOS de Palm/Hewlett-Packard. 

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !