(MàJ) Tablette tactile : le Québécois ExoPC veut titiller les grands

Mise à jour : ExoPC vient de nous avertir que « l'EXOPC Slate sera disponible le 15 Octobre et nous avons ouvert un programme de pré-commande pour ceux qui le désirent ». Il est en effet possible de le pré-commander depuis deux jours sur cette page.

La société québécoise précise que « cette offre est réservée aux membres de la communauté EXOPC ». En fait, il suffit de s'inscrire sur le forum d'EXOPC pour pouvoir réaliser la pré-commande.

Pour rappel, notre confrère Blogue de Geek a livré le mois dernier ses impressions sur le produit, avec photos et vidéos à l'appui (voir notre article sur le sujet).

--------------------------------------

Article du 13 août 2010.

Alors que l’iPad d’Apple écrase pour le moment tous ses concurrents sur le marché des tablettes tactiles, son concurrent le plus sérieux pourrait bien venir de l’autre côté de la frontière US, et plus précisément du Québec. En effet, la société ExoPC, basée dans la petite ville de Rimouski, fait couler beaucoup d’encre depuis plusieurs mois. Et en ce milieu du mois d’août, il convient de mettre en avant une telle société, la sortie de sa tablette tactile étant désormais proche.

ExoPC interface tablette tactile

ExoPC est en fait une entreprise qui n’est pas spécialisée dans la conception de tablette tactile d’un point de vue matériel, mais dans le développement d’interfaces. Comme les deux vidéos ci-dessous le prouvent, leur création est novatrice, rapide, jolie, et pourrait bien faire de nombreux adeptes.




Basée sur Windows 7 Home Premium, cette interface a tout pour plaire. Et elle devrait de plus être disponible sur une tablette tactile aux caractéristiques très intéressantes. En effet, ExoPC annonce les détails suivants :
  • Écran : 11,6 pouces (1366 x 768), 135 pixels par pouce
  • Écran : multitouch, capacitif (dual-touch, pressure sensitive)
  • CPU : Intel Atom Pineview-M N450 à 1,66 GHz (64 bit support)
  • RAM : 2 Go
  • Puce graphique : Intel GMA 3150 (BROADCOM Crystal HD 1080p)
  • Capacité de stockage : SSD de 32 ou 64 Go
  • Sans fil : Wi-Fi 802.11 b/g/n, Bluetooth 2.1 + EDR
  • Ports : USB 2.0 (x2), audio jack, mini-HDMI, Dock
  • Lecteur de carte : SD et SDHC (32 Go Max)
  • Webcam : 1,3 MPixel
  • Microphone
  • Haut-parleur : 2 x 1,5W
  • Autonomie : 5 heures
  • Dimensions : 295 x 195 x 14.0 mm
  • Poids : 950 g
Doté de l’accéléromètre et d’un détecteur de luminosité, la bête aura une boutique d’application, même si elle sera évidemment moins pourvue que l’App Store ou l’Android Market. Du côté des applications, ExoPC précise que son kit de développement permet des applis multitouch utilisant le JavaScript et la technologie Flash, et que le support du tactile peut être fait pour les applications existantes codées dans n’importe quel format.
 
ExoPC interface tablette tactileExoPC interface tablette tactile

Comme la plupart des tablettes, il sera bien sûr possible d’écouter de la musique, visionner des films, de surfer sur le Web (Flash et Silverlight seront gérés), de lire des livres électroniques, de jouer, d’afficher des photos, créer des documents texte, des tableaux, etc. Bref, comme sur un ordinateur classique, hormis que le clavier est tactile.

Selon Maxime Johnson, du site québécois Branchez-Vous, l’interface d’ExoPC devrait finalement ne pas être exclusive à une seule tablette, et donc être disponible sur différents appareils, qui devront bien entendu être validées techniquement par la société québécoise. Cette politique, récemment choisie, permettra à la société d’être disponible partout dans le monde en un rien de temps, tout en ne gérant que la partie logicielle, et non matérielle.

Et les ambitions d’ExoPC ? D’après Francis Lamontagne, vice-président opérations, interrogé par le site canadien Canoe, la société compte bien investir le marché des tablettes tactiles : « C’est certain qu’on ne mange pas un éléphant comme cela d’un seul coup ! On le détache morceau par morceau… On s’attaque à un marché difficile et exigeant. Donc, on souhaite faire les choses tranquillement et à notre manière. On ne dit pas : on veut dépasser l’iPad, mais on souhaite prendre notre place. (…) on garde les pieds bien à terre. On travaille avec Microsoft et on veut réussir. »

La tablette devrait être disponible le mois prochain au Canada (on parle du 20 septembre) pour tout de même 649 $ avec son SSD de 32 Go, voire 900 $ avec son SSD de 64 Go. Il s’agit cependant ici de dollars canadiens. Cela représente respectivement 626/868 $ US, et 486/674 €. Grâce au retard des tablettes des autres grands noms, les produits armés de l’interface ExoPC arriveront peut-être à se faire une place dans un marché qui sera sans aucun doute ultra concurrentiel.

Enfin, notez que si ExoPC est une société québécoise, son président et créateur de l’interface, Jean-Baptiste Martinoli, est Français. Après les tablettes tactiles belges LPN One et LPN Dune, et bien entendu le Français Archos, voilà donc encore une entreprise francophone qui se lance sur le marché des tablettes. Mais pour quel succès ?

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !