Sondage : Les Français et le téléchargement illégal

menottes Un sondage de l'IFOP a été réalisé début juillet pour le SNEP (Syndicat National de l'édition Phonographique) sur « Les Français et le téléchargement illégal », dans le but d'anticiper l'impact de la loi Hadopi sur les pirates de l'hexagone. Il a été rendu public par l'IFOP vendredi dernier, mais Le Parisien avait publié quelques chiffres de ce sondage fin Juillet, dans un article (payant) intitulé « Les pirates du Web ont peur du gendarme ».

Pourtant ce n'est pas vraiment ce que le sondage dit. En effet, il n'interroge jamais les personnes admettant pirater des médias sur Internet, mais plutôt un panel de Français en général. En réalité, cette étude montre surtout que les Mme Michu de tous horizons ont peur d'Hadopi et de se faire couper leur accès Internet.

La première question est emblématique : « Dans l’hypothèse où vous auriez personnellement l’habitude de télécharger illégalement des contenus comme de la musique ou des vidéos sur Internet, diriez-vous le fait de risquer la suspension de votre abonnement à Internet ou une amende de 1 500 euros vous ferait renoncer à cette pratique ? ». 69 % des Français sont d'avis que s'ils étaient des pirates, ils changeraient maintenant de comportement. Mais la possibilité existe que la plupart des vrais pirates soit parmi les 31 % de ceux qui ne renonceraient pas à télécharger illégalement...

Les questions suivantes sont à la même sauce, avec 77 % des Français qui surveilleraient leur Wi-Fi s'ils risquaient la suspension ; ou 66 % qui utiliseraient des sites légaux s'ils recevaient un mail d'Hadopi. Cela veut-il dire que 34 % des Français prendront un abonnement à MegaUpload ou à un VPN à l'arrivée des premiers mails ? Le sondage ne nous éclaire pas.

sondage Ifop Hadopi

Et le coup de grâce arrive avec la question « Parmi les 3 moyens suivants, quel est selon vous le plus efficace pour lutter contre le téléchargement illégal de contenus sur Internet ? ».

sondage Ifop Hadopi

Le Parisien avait du coup compris que 46 % des Français pensent qu'« il faudrait purement et simplement bloquer l’accès aux sites illégaux qui permettent de télécharger gratuitement de la musique ou de la vidéo ». C'est bien sûr faux, puisqu'en réalité 46 % des Français pensent que les deux autres solutions seraient moins efficaces, mais ils ne disent pas qu'ils veulent que le Web Français soit filtré.

La quatrième possibilité, qu'il aurait fallu ajouter à cette question, est bien sûr une offre légale attractive. Au lieu de ça, cette possibilité est étudiée dans une question posée après : « Pour vous personnellement, la mise en place d’offres d’abonnement à des services de musique légaux pour moins de 10 euros par mois pourraient-elles contribuer à limiter fortement les pratiques de téléchargement illégal ? »

sondage Ifop Hadopi

Cette solution semble avoir la faveur des Français. Les 31 % restants peuvent être ceux qui n'écoutent de toute façon pas de musique, ceux qui n'aiment pas les abonnements mais veulent posséder leurs morceaux, sans DRM, et une part de pirates incompressibles.

Ce sondage a été commandé par le SNEP, un des partisans de la loi Hadopi, et veut montrer que cette loi pourra malgré les critiques avoir une certaine efficacité. Malheureusement elle se heurte à un autre sondage, également fait par l'IFOP en avril, selon lequel 0 % des téléchargeurs pensent que la riposte graduée sera efficace.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !