France.fr est de retour (MàJ)

Mise à jour : le fameux France.fr est enfin de retour, après plusieurs semaines difficiles. Tout fonctionne parfaitement. Pour le moment...

Merci Khinto.

-----------------------------------------------

Article publié le 30 juillet 2010.

Ancien titre : France.fr a trouvé son nouvel hébergeur : ce sera Typhon


Le déjà culte France.fr, site officiel censé représenter la France, a connu des débuts difficiles lors de son lancement il y a deux semaines. Indisponible quelques heures à peine après son lancement, France.fr est toujours HS. Selon la page d’accueil du site, les administrateurs sont « maintenant en phase de conclusion des audits sur les causes des défaillances techniques nous ayant conduits à le fermer ainsi qu'à leur résolution ».

Son retour est prévu entre mi et fin août. Mais qui hébergera France.fr ? En effet, après les couacs de ses débuts, il a rapidement été décidé de changer d’hébergeur. Et Challenges connaît déjà le nom de l’heureux élu : Typhon. Ce ne sera donc pas OVH.

France

Société française basée à Paris, Typhon héberge (ou a hébergé) des sites très connus comme ceux de Bouygues Télécom, e-TF1, Meetic, Adopte un Mec, Netvibes, Rue89, et même nos confrères GenerationMP3, Le Journal du Geek et Fubiz.

Pour le gouvernement, Typhon n’est d’ailleurs pas un inconnu, puisqu’il héberge déjà le site du Ministère du Travail.

Et en sus de nous donner le nom du futur hébergeur de France.fr, qui aura donc fort à faire lors du deuxième lancement du site au mois d’août, Challenges nous précise que le crash du 14 juillet dernier n’est pas lié à un afflux massif d’Internautes.

Selon notre confrère, des erreurs ont en fait été commises, menant à un « nombre trop important d'"erreurs 404" (pages introuvables) et des "switches" intempestifs au niveau des 5 langues du site (cliquer sur une page en français pouvait conduire à une page en espagnol ou en anglais) ».

Résultat, il semblerait – ceci est bien sûr à confirmer – que l’hébergeur n’ait pas grand-chose à voir avec ce ridicule lancement. Mais nous devrons attendre encore un certain temps avant de connaître toute la vérité sur cette histoire.

Challenges nous apprend par contre que si France.fr n’est pas rapidement revenu sur la toile – comme c’est le cas habituellement après un crash – c’est pour la simple et bonne raison qu’un audit a été confié à l'ANSSI (Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information) pour une durée de 10 jours. « Ensuite, on explique au SIG (Service d'information du gouvernement, ndlr) que "le code des marchés publics impose des procédures et des délais qui surprendront toujours les professionnels de l'informatique et de l'internet, même pour changer simplement de prestataire" ».

En somme, la vitesse légendaire de l’administration a encore frappé. Et évidemment, comme nous sommes en plein mois de juillet, les entreprises fonctionnent au ralenti. Ce qui complique d’autant plus la tâche…

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !