Google veut en finir avec le piratage des applications Android

Il existe de nombreuses différences entre les environnements Android de Google et iOS d’Apple, mais tous deux se battent sur le terrain des applications, le premier travaillant dur à rattraper le deuxième. Les applications représentent en effet un cercle vertueux, Apple ayant ainsi compris depuis longtemps à travers la publicité pour les iPhone qu’il fallait les mettre en avant : l’utilisateur est attiré par la perspective d’avoir forcément celle qu’il lui faut. Mais jusqu’à présent, il était relativement simple de pirater les applications Android, ce à quoi Google a décidé de remédier.

android market

Malheureusement pour les créateurs d’applications et heureusement pour les utilisateurs pas franchement honnêtes, il est très simple de pirater sur Android. Ce n’est certainement pas à la portée du premier venu, mais si un utilisateur qui s’y connait suffisamment arrive à récupérer l’archive APK de l’application, il peut alors l’installer sur son téléphone, via certaines méthodes, et sans passer par l’Android Market.

Ce manque à gagner est dommageable pour le développeur qui n’est pas venu vers le système de Google pour se faire voler ses créations. La firme de Mountain View, consciente du problème, vient donc de lancer un nouveau type de licence à destination des développeurs, qui devrait régler le problème.

android market

Ce nouveau type de licence ne concerne bien sûr que les applications payantes et est compatible avec toutes les versions d’Android depuis la 1.5. Le but est tout simplement d’instaurer un système d’authentification de l’application pendant son fonctionnement. En clair, il y a interrogation d’un serveur officiel de l'Android Market pour vérifier que l’application est bien légitime. Si ce n’est pas le cas, elle est bloquée, et l’utilisateur ne peut donc plus s’en servir.

Google veut amorcer un nouveau cercle vertueux. Un peu moins de 40 % des applications sont actuellement payantes sur l’Android, alors qu’environ 70 % le sont sur l’App Store. Même si une grande partie d’entre elles sont rarement vendues plus chères que 79 centimes ou 1,59 euro, il s’agit d’une motivation pour les développeurs.

Dans les prochains mois, ce nouveau système de licence remplacera progressivement les mécanismes de protection contre les copies. Les développeurs sont bien entendu invités à jeter un œil dès maintenant au nouveau programme afin qu’ils se familiarisent avec la procédure ou pour en prendre avantage dès maintenant.

Certains auront toutefois remarqué que ce système, s’il est particulièrement sécurisant pour les développeurs, peut être handicapant pour les utilisateurs. Mais Google a prévu trois méthodes qui couvrent tous les cas de figure : en plus d'une vérification à l'installation de l'application, les développeurs pourront soit s'en contenter, soit en relancer une à chaque mise à jour, soit à intervalles fixes si une connexion Wi-Fi est disponible. Tout est décrit dans la page consacrée au sujet (en anglais).

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !