Ask.com veut répondre à vos questions grâce à ses visiteurs

Si Google, Yahoo!, Bing et d’autres moteurs de recherches locaux (Baidu, Yandex, Naver, etc.) ont des parts de marché plus ou moins importantes, d’autres moteurs de recherche, moins connus du grand public, tentent de survivre dans ce « marché » si concurrentiel qu’est la recherche sur Internet. Ask (ex- Ask Jeeves) est l’un d’eux.

Moteur de recherche américain créé il y a près de 15 ans (peu après Yahoo!, mais avant Google), Ask n’a jamais réussi à percer. Il propose pourtant des services intéressants. En 2007 était notamment lancé AskEraser, service dont le rôle était de supprimer l'historique de vos recherches sur le moteur. À l’heure où les moteurs de recherche sont souvent pointés du doigt pour surveiller faits et gestes de leurs utilisateurs, AskEraser a du sens.

Et aujourd’hui, Ask (version US) vient de lancer un service de réponses aux questions. Ce n’est pas forcément un équivalent à Yahoo! Questions/Réponses, même s’il en a l’air au premier abord. Selon Ask, le but de ce service est de ne pas proposer que de simples liens comme le fait n’importe quel moteur de recherche.

Concrètement, le nouveau service de Ask propose des réponses aux questions posées, et y intègre les résultats de ses recherches avec celles de ses visiteurs. Depuis le 15 décembre 2009, Ask propose chaque jour sur sa page d’accueil une question à laquelle il met en avant une réponse ainsi que des liens permettant de compléter ladite réponse. Mais Ask veut aller plus loin.

Ask

Ce qui est intéressant dans son nouveau service, c’est que Ask précise qu’il sera possible à l’utilisateur, s’il ne trouve pas sa réponse en cherchant sur Ask.com, de demander à la communauté une réponse claire à sa question.

Pour Ask, il s’agit juste de suivre le mouvement des communautés et des réseaux sociaux. « Avec 87 millions d'utilisateurs par mois et plus d'une décennie d’expérience de Q&A (Questions & Answsers, ndlr), Ask.com est particulièrement bien placé » pour répondre aux questions qui n’ont pas de réponses, tout du moins dans les moteurs de recherche.

En effet, Ask se targue d’indexer déjà plus de 500 millions de questions et de réponses, sachant que sa technologie permet de publier en haut la réponse la plus appropriée, sans besoin d’aller cliquer ailleurs. Un système fort pratique, qui sera donc développé grâce à sa communauté.

Pour le moment, le service est en version bêta et nécessite une invitation.

Cela permettra-t-il à Ask de grappiller des parts de marché sur ses concurrents ? 

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !