Les FAI veulent réduire la consommation électrique des box

Nathalie Kosciusko-Morizet, Secrétaire d'État chargée de la Prospective et du Développement de l’économie numérique, Chantal Jouanno, Secrétaire d’État chargée de l’Écologie, et Frank Esser, Président de la Fédération Française des Télécoms, ont tous les trois signé le 22 juillet dernier la charte d’engagement volontaire du secteur des télécoms pour le développement durable.

Cette charte se divise en cinq parties :
  1. Maîtriser les consommations d’énergies du secteur des télécoms dans un contexte de fort développement des usages
  2. Contribuer à l’objectif national d’amélioration de la performance environnementale française à horizon 2020
  3. Favoriser la consommation durable
  4. Avoir une démarche exemplaire vis-à-vis de nos partenaires et fournisseurs par la mise en oeuvre de politiques d’achats responsables
  5. S'inscrire dans une démarche de progrès continu
Consommation electrique TIC

La première partie est forte intéressante. En effet, la maîtrise des consommations d’énergies a pour objectif de réduire la consommation individuelle, afin de compenser la consommation globale, qui augmentera du fait de l’augmentation des usages et du nombre d’usagers.

Le but est ainsi de « permettre la croissance soutenue des usages en maîtrisant la consommation électrique des télécoms à 8,5 TWh en 2012 et en la réduisant à 7,6 TWh en 2020 », ainsi que mettre en œuvre dès cette année des actions « permettant de stabiliser la consommation d’ici 2012 ». Tout en sachant que le secteur des TIC dans sa globalité devra consommer 34,3 TWh/an d’ici 2012, et 33,9 TWh/an d’ici 2020.

En 2008, la consommation électrique des réseaux fixes et mobiles des sociétés télécoms était de 3,1 TWh. L’objectif pour 2012 est d’atteindre 3,5 TWh, et d’obtenir un résultat équivalent en 2020. Or entre 2012 et 2020, il y aura inévitablement une augmentation des usages et du nombre d’usagers. Pour compenser ces hausses, il faudra donc réduire la consommation individuelle. Comment ?

Tout d’abord, il faut :
  • « Continuer à intégrer les évolutions technologiques permettant une meilleure efficacité énergétique des équipements dès leur disponibilité et notamment les dispositifs de limitation de consommation, dont les modes veille pour les infrastructures réseaux.
  • Pour les centres de données existants, s’enregistrer comme participant au Code of Conduct data center Version 1.0 (publiée le 19 novembre 2009) qui vise à réduire les émissions de CO2 des centres de données à horizon 2020, en établissant un diagnostic et un plan d’action relatif à l’optimisation de leur consommation énergétique.
  • Pour les nouveaux centres de données conçus à partir de 2010, s’engager dans la démarche volontaire du Code of Conduct data center Version 1.0 (publiée le 19 novembre 2009) afin de réduire la consommation énergétique de façon la plus économique sans affecter les fonctions critiques. »
Consommation electrique TIC

Mais les réseaux ne sont pas les seuls à consommer de l’énergie abondamment. Les box des FAI ainsi que les décodeurs TV ont ainsi consommé en 2008 pas moins d’1,6 TWh. La faute à un parc de 19,6 millions de box ADSL/Fibre/Câble disponibles en France. Or cette consommation a déjà bien augmenté et devrait s’accroître encore au point de rattraper la consommation des réseaux. On parle ainsi de 3,3 TWh en 2012, du fait d’un parc de 40 millions de box… Et le marché devrait compter 50 millions de box en 2020. Le but est, à cette époque, de consommer 2,5 TWh. Comment ?

Les acteurs de la Fédération Française des Télécoms ont promis de :
  • « Se conformer et adhérer au Voluntary Industry Agreement v2 limitant la consommation électrique de la Set top boxe pour les nouvelles générations commercialisées à partir de juillet 2010.
  • Proposer en 2010 sur l’ensemble des nouvelles générations d’équipements de Set top boxes des interrupteurs marche /arrêt.
  • S’engager dans la démarche volontaire du Code of Conduct Broadband Equipment V3 (Novembre 2008) qui spécifie une consommation en mode actif et en mode veille pour chaque fonction constituant un IAD, dans l’objectif que les membres de la Fédération y adhèrent en fonction de leur plan de développement de leurs produits. »
En somme, les FAI feront de gros efforts sur la consommation des box, que ce soit en veille ou non, et tous proposeront des boutons marche/arrêt afin de faciliter l’arrêt de leurs produits, au lieu de les débrancher sauvagement. Un bouton qui existe déjà sur la dernière box d’Orange. Mais tout le monde n’en profite pas.

Rappelons que France Télécom (Orange), SFR et Bouygues Télécom sont membres de la FFT. Ce qui n’est pas le cas d’Iliad (Free et Alice).

Ci-dessous, la consommation électrique des autres produits (ordinateurs de bureau, ordinateur portables et écrans).

Consommation electrique TIC

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !