Firehose, accéder aux informations publiques de Google Buzz

Google BuzzLe réseau social de Google intégré à Gmail, Google Buzz, bénéficie d'une API pour que les développeurs puissent proposer des applications offrant de nouvelles fonctionnalités. Et cette API a connu des ajouts intéressants puisque les équipes du géant de la recherche ont annoncé hier l'arrivée, entre autres, d'un feed général de toutes les activités publiques publiées sur le réseau.

Baptisé Google Buzz firehose (lance à incendie), ce feed est disponible sur PubSubHubbub et permet à ceux qui le veulent de puiser dans cette source d'informations en continue, comme le permettent Twitter ou Facebook.

Un lancement prudent


Justement, Facebook avait introduit une possibilité similaire en avril avec l'Open Graph Protocol. Malheureusement cette idée, bien que très pratique pour les développeurs, s'était retournée contre le site quand il a été révélé qu'une faille dans ce système permettait de suivre les déplacements de personnes, même si elles avaient configuré leurs paramètres de confidentialité au maximum de protection.

Ce genre de problème ne semble pas toucher l'API de Google. La firme redouble en effet de prudence vis-à-vis de la vie privée de ses utilisateurs depuis le fameux cafouillage au démarrage connu par le réseau social. Par défaut, tous les contacts Gmail d'un utilisateur avaient accès à ses activités sur Buzz, ce qui avait particulièrement remonté la CNIL et ses collègues européennes, qui avaient obtenu des excuses de Google.

Ce firehose a donc été lancé sans tambour ni trompettes, à l'aide d'un simple post sur le blog des développeurs de Mountain View.

En plus de ce feed général, les nouveautés dans l'API incluent la possibilité d'accéder aux commentaires de l'utilisateur et aux contenus qu'il a "aimé". Toujours après qu'il a donné sa permission bien sûr. Un compteur du nombre de fois qu'une URL est partagée sur le réseau apparait également.

Des applications diverses

Pour illustrer l'utilisation du firehose, les développeurs Google proposent Buzz mood, qui puise dans les posts en continu et en sort ceux associés à une émotion, arrivant à une application censée nous donner l'humeur des utilisateurs de Buzz. D'autres entreprises ont aussi collaboré avec le géant de la recherche pour utiliser cette nouvelle API, comme les moteurs de recherche sociaux Collecta et OneRiot, l'aggrégateur Gnip et quelques autres acteurs.

Cette fonction n'a rien de révolutionnaire, mais permet à Google de rejoindre ses concurrents Twitter et Facebook dans l'information en continue. Il utilise d'ailleurs lui même beaucoup les informations provenant de ses concurrents sociaux, à travers Caffeine qui indexe les informations publiques publiées sur ces réseaux, dont Twitter. Et l'arrivée (encore hypothétique) de son réseau social plus semblable à Facebook, qui s'appellerait Google Me, ne peut que le pousser à rattraper son retard.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !