De gros éditeurs logiciels français allergiques aux liens

Quelle bonne idée 81
Nil Sanyas
Alors que la semaine dernière, nous mettions en avant les 100 plus gros éditeurs de logiciels français (en termes de chiffre d’affaires), notre confrère Formats-Ouverts a eu l’idée de vérifier si l’on pouvait publier sans problème un lien vers les sites du top 10 des éditeurs. Étonnamment, la moitié d’entre eux demande une autorisation pour publier un lien vers leur site… Mais où donc, et pourquoi ?

Certains sites, dans leurs mentions légales, précisent ainsi qu’il est interdit à quiconque de publier un lien vers leur site officiel sans leur consentement. Certains vont même jusqu’à une interdiction totale. Pourquoi ? Peut-être pour une question de référencement, pour surveiller ceux qui parlent d’eux et/ou veiller à ce que certains sites malfaisants ne se crédibilisent pas en "linkant" vers leur site.

Mentions Legales Liens Hypertextes Axway
Les mentions légales de Axway concernant les liens.

Quoi qu’il en soit, quasiment personne ne lit ces mentions légales. Ces règles ne sont donc quasiment jamais appliquées, et sont par conséquent inutiles. Sans parler du fait qu’elles vont à l’encontre d’un certain esprit du Web…

Concrètement, le concept n’est pas nouveau. Formats-Ouverts pointait déjà en 2004 le site officiel des jeux olympiques d’Athènes. En 2009, bis repetita, avec cette fois des sites français très importants comme M6, TF1, La Société Générale, BNP Paribas, LCL, Peugeot, Renault, La Croix Rouge, La Française des Jeux, EDF, GDF Suez, la SNCF, la RATP, Le Medef, la CGT, et même l’INA. Irréel.

Et cette année, Formats-Ouverts indique qu'au moins cinq éditeurs de logiciels pratiquent une telle politique. Dassault Systèmes, Cegid, Axway, Linedata Services et Sophis précisent ainsi sur leur site l’interdiction de publier un lien vers leur site sans leur consentement.

Voici notamment ce que l’on peut lire sur le site de Dassault Systèmes :

The creation of hypertext links pointing to the Site is subject to the prior written approval of Dassault Systèmes’ representatives. Dassault Systèmes expressly excludes any liability regarding the contents of sites which have created hypertext links pointing to the Site.
 
Comme nous aimons le goût du risque, voici le lien menant vers les mentions légales du site de Dassault Systèmes et où vous pouvez donc retrouver le paragraphe ci-dessus.

Pour ceux ne comprenant pas un traître mot de l’anglais, ce paragraphe précise que pointer un lien vers le site de Dassault Systèmes « est soumis à l'autorisation écrite préalable des représentants de Dassault Systèmes ».

Les mentions légales des quatre autres éditeurs sont quasi similaires, et Formats-Ouverts précise qu’il n’a analysé que les 10 premiers éditeurs français. Rien ne dit donc que les 90 autres éditeurs figurant dans le top 100 français ne pratiquent pas pareille politique.