Les services Minitel comptent encore 2 millions d'utilisateurs

Et combien ont des téléphones fixes à cadran ? 104
Nil Sanyas
minitelÂgé aujourd’hui de 28 ans, le Minitel n’est toujours pas mort, malgré la démocratisation d’Internet. Il génère d’ailleurs encore plusieurs millions d’euros de chiffre d’affaires. Iliad, la maison mère de Free et Alice, a ainsi réalisé encore plus d’un million d’euros de chiffre d’affaires en 2009 grâce à son 3617 ANNU, son annuaire inversé.

À ce jour, selon France Télécom, deux millions de personnes utilisent encore des services du minitel, même si plus de la moitié passe par leur ordinateur, via i-minitel. Seulement 2400 services différents sont encore disponibles (fin 2009), alors que le Minitel en comptait plus de 25 000 à la fin des années 1990.

Mais si le Minitel n’a pas encore passé l’arme à gauche, ce n’est qu’une question de temps. Si, il y a trois ans, France Télécom pensait fermer son service en 2010 (au plus tôt), tout comme son 3611 en 2009, le sursis sera finalement de courte durée, puisque l’on parle d’une fermeture définitive en 2011. Mais nous attendrons son avis de décès pour l’affirmer. France Télécom laisse d’ailleurs entendre que si la demande est encore forte à ce moment là, un nouveau sursis sera accordé à cette technologie. Ou bien une technologie de remplacement sera mise en place.

Voici ci-dessous un rapide historique du Minitel :
  • Fin des années 1970 : le projet du Minitel démarre
  • 1980/1981 : premiers tests et expérimentation en France
  • 1982 : lancement national du Minitel
  • 1983 : 120 000 Minitel sont déjà présents dans les foyers français
  • 1984 : 530 000 Minitel sont présents dans les foyers français
  • 1984 : lancement du Kiosque (3615)
  • 1984 : 200 services sont disponibles
  • 1985 : près d’1 million de Minitel sont présents dans les foyers français
  • 1985 : l’intégralité de l’annuaire téléphonique est disponible sur Minitel
  • 1986 : plus de 2000 services sont disponibles
  • 1987 : près de 5000 services sont disponibles
  • 1987 : le 11 (ancêtre du 3611) est accessible partout en France
  • 1990 : la moitié des connexions est du Minitel Rose
  • Début 1990 : des services d’emails et de newsgroups sont disponibles via Minitel
  • 1995 : 6,5 millions de foyers français (25 % des foyers) disposent du Minitel
  • Fin des années 90 : 20/25 000 services proposés et 1 milliard d’euros de CA générés
  • 2000 : près de 9 millions de Minitel sont écoulés (un bon tiers des foyers français)
  • 2000 : lancement d’i-Minitel, émulateur permettant d’accéder aux services du minitel par ordinateur
  • 2004 : près de 4 millions de foyers disposent encore d’un Minitel
  • 2006 : 5000 services sont encore proposés, et 130 millions d’euros de CA générés
  • 2006 : 3611 a été « visité » 111 millions de fois
  • 2007 : 100 millions d’euros de CA sont encore générés
  • 2008 : plus que 4000 services sont encore proposés
  • 2009 : plus que 2400 services sont encore proposés
  • 2010 : 2 millions de personnes utilisent encore des services Minitel
  • Septembre 2011 : fermeture prévue par France Télécom