Sites de jeux en ligne : 80 millions d'euros pariés en un mois

Lors d'une interview vendredi dernier accordée à Libération, Jean-François Vilotte, le patron de la très jeune Autorité de régulation du jeu en ligne (Arjel), a donné quelques chiffres sur le tout premier mois de la libéralisation des paris en ligne. Les chiffres ne concernent que les paris sportifs, les jeux comme le poker n'étant disponibles que depuis 10 jours.

ARJEL spots décalage jeux paris

En quatre semaines, et Coupe du Monde de football aidant, un million de comptes ont été créés chez les opérateurs agréés, et 80 millions d'euros ont été pariés. Selon le président, c'est « un chiffre conforme à nos prévisions ».

M. Vilotte estime que l'année dernière, les paris sportifs sur le net ont atteint un milliard d'euros. Dont à peine 50 millions ont été joués sur le seul site légal, celui de la Française des Jeux, toujours selon le président de l'Arjel. En un mois, ce chiffre a déjà été battu, amorçant pour lui « la migration vers l'offre légalisée ». D'autant plus aidée par l'arrivée prochaine du blocage des sites illégaux, et le nombre de sites légaux et leurs publicités, plus de 20 licences ayant déjà été accordées à 15 opérateurs, sur 44 demandes de licences effectuées.

Pas d'explosion des paris


ARJEL spots décalage jeux parisLe fait que nous n'ayons pas assisté à une explosion des paris en ligne est également une bonne chose, puisque « il ne s'agit pas de pousser les Français à se mettre à jouer sur le Net. Le but est que l’on joue mieux en ligne, pas que l’on joue plus et, de ce point de vue, l’effet inflationniste provoqué par l’afflux d’offre légalisée et largement médiatisée n’a pas eu lieu dans les paris sportifs ».

Cette tempérance des parieurs légaux est également due aux retours particulièrement faibles offerts par ces sites, qui ont rendus à leurs utilisateurs entre 69 % et 83 % des mises, soit loin en dessous des 85 % de retour maximum prévus par la loi, contrairement aux sites illégaux, qui n'ont pas de limites légales ni besoin de payer de taxes à l'État français.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !