Hadopi, moyen de sécurisation et motif de non-sécurisation

To be or not to be securised 162
Marc Rees
Nous avons lancé voilà quelques jours un petit concours sur les moyens de sécurisation dans le cadre de la loi Hadopi.

sécurisation wifi
(dr)

On le sait, avec cette loi, l’abonné sera chaudement incité à mettre en œuvre un « moyen de sécurisation » sur son accès. À défaut ? Si son IP est flashée par TMG, le surveillant des ayants droit, la procédure devant la Hadopi puis le juge pourra conduire à une peine d’amende et/ou de suspension d’un mois d’internet. L’abonné pourra toutefois s’en passer s’il justifie devant la Commission de protection des droits, « d’un motif légitime » de non-sécurisation.

Dès le premier mail d’avertissement, M et Mme Michu pourront donc faire connaître leurs observations et expliquer qu’ils ont tout fait pour sécuriser ou qu’ils étaient légitimement en droit de ne pas sécuriser. Ils éviteront alors que la réponse graduée se mue en coupure, si ses raisons sont acceptées.

Le fait intéressant est que tout, absolument tout peut être moyen de sécurisation ou motif de non-sécurisation.

Voilà peu, la Hadopi a donné cet exemple : « Si une mère met l'ordinateur dans un placard sous clé pour empêcher son fils de télécharger et que cela marche, c'est un moyen de sécurisation, pas besoin d'installer un logiciel ». Quant au « motif légitime », l'abonné pourra dire qu'il était parti en vacances le jour du flashage de son adresse IP. À la Commission de protection des droits, déjà un peu occupée avec l’objectif de 50 000 IP transmises chaque jour, d’examiner la pertinence de ces éléments.

À la manière d’un excusotron, nous avons demandé aux lecteurs d’imaginer :
  • leur « moyen de sécurisation » (et/ou)
  • leur « motif légitime » de non-sécurisation
En voici un florilège. Petite mention spéciale pour Nicolas (tout en bas de la liste) qui a tenté d’imaginer les réponses que pourraient faire certaines célébrités. Go !

  • C'était pas moi j'avais pétanque au moment des faits!
  • C'est pas possible j'avais piscine
  • C'est pas moi, j'avais poney !
  • C'est impossible monsieur le juge, par sécurité j'ai installé MS Office ET OpenOffice!
  • J'ai acheté un chien dressé pour mordre quiconque tenterait de lancer un téléchargement illégal sur mon pc. Bien sûr le chien est attaché à l'ordinateur.
  • J’ai une Nintendo DS que je veux relier à internet donc obligé d'utiliser seulement une clé WEP j'étais au boulot
  • Moyen de sécurisation: couper les doigts / Excuse: sur PC INpact ils ont dit que la loi ne passerait pas et qu'elle était inapplicable ... voyez avec eux
  • J'ai muré ma maison, je ne peux plus en sortir, et personne ne peut y entrer.
  • Moyen de sécurisation : je n'ai pas de clavier ni de souris branchées sur ma SeedBox / Motif légitime : J'étais au ciné avec Cam Pas possible, j'avais bukkake.
  • J'ai une LiveBox qui date de 3/4 ans. Y'a pas le WPA dessus.
  • Moyens de sécurisation : débrancher le câble wifi ; débrancher clavier et souris ; ne pas payer sa conso EDF.
  • Motifs de non-sécurisation : je ne comprends rien et je suis un incapable ; j’étais devant le discours du président à la tv ; j'étais chez mon voisin qui m'expliquait comment pirater un réseau wifi.
  • Je suis en WPA, mais j'avais mis hadopi en clé. Et je ne savais pas que le WPA était vulnérable aux attaques par dico.
  • Je ne fais pas de P2P mais exclusivement du DDL(Megaup,...ect) depuis plus de 3 ans.
  • J'ai mis un cadenas sur mon modem
  • Promis, je laisserai plus mon chat télécharger son mon ordi ... sale bête va !
  • J'utilise Linux, personne ne sait s'en servir
  • Ça ne peut pas être moi, je télécharge seulement depuis mon lieu de travail
  • C'est pas moi mais c'est le sosie de mon frère jumeau qui a fait le coup
  • J'étais en train de nettoyer mon antenne WIFI, le "download" est parti tout seul.
  • Moyen de sécurisation ? Un bon vieux câble RJ45 j'ai un serveur apache sur mon serveur à la maison, je donne accès a plusieurs amis a titre gracieux (hébergement de photos par exemple). Un de ceux-ci a installé torrentflux pour faire ses téléchargements, moi je ne suis qu'un simple hébergeur technique.
  • Pas possible, je pratique pas le P2P, juste le père à mère.
  • Le hamster qui est dans mon modem ne peut pas pédaler assez vite pour avoir un taux de transfert décent, je ne peux donc pas télécharger de contenus sur Internet
  • Mon ordinateur est possédé par le démon, il télécharge même si je l'débranche et que j'le brûle!
  • Moyen de sécurisation ? Ne pas avoir de chat, ni de plante (ça pourrait appuyer sur le bouton de la souris dont le curseur est sur Télécharger). Enfin bref, rien de vivant.
  • J'étais au lycée au moment des faits. (Bien sûr, aucun moyen de savoir, pour la Hadopi, que je contrôlais mon client BitTorrent, installé sur mon ordinateur portable caché dans un placard dont personne ne sait l'existence, depuis une interface web que je contrôlais depuis mon téléphone portable pendant le cours d'histoire).
  • CAYPAMOA ,j'étais avec 5 gus dans un garage
  • C'est pas moi, j'ai mis mon fond d'écran de sécurisation.
  • Je comprends pas Monsieur le Juge j'ai pourtant acheté une alarme sans fil
  • L'UAC Windows m'a dit que le programme de sécurisation était dangereux
  • J'ai perdu le mot de passe administrateur du PC je peux rien installé
  •  La Box internet n’est pas à moi donc techniquement c'est orange le pirate, non ?
  • Un fiéfé pirate m'a injecté un shellcode afin d'avoir un accès distant à ma machine à partir duquel il a orchestré une combine pour installer une machine virtuelle avec un système odieux de type GLU pinuts (ou je sais pas comment s'appelle ces affreux logiciels gratuits de pirates), un truc pas sécurisé quoi, pour outrepasser mon verrou anti-P2P basé sur une blacklist. L'ordure a peut-être même réussi à pénétrer ma box à l'aide de failles XSS ou CSRF...
  • Mon voisin a une connexion trop lente je ne peux pas télécharger chez lui alors faut bien que je le fasse de chez moi
  • J'étais parti en Suisse planquer l'argent de Liliane B.
  • J'ai enlevé la touche µ de mon portable. Plus moyen de chercher µtorrent dans le menu démarrer.
  • Moyen de sécurisation : Je ferme mon appartement tous les jours à double tour et je vérifie que toutes les fenêtres sont bien fermées. J'ai mis un code secret qui mélange lettres et chiffres et qui protège l'entrée de Windows.
  • Motif légitime : J'ai oublié mon mot de passe de l'entrée Windows, donc je n'ai pas pu télécharger. J'ai prêté mon PC à un voisin très pauvre afin qu'il puisse payer ses impôts via le net. J'étais sur le forum waka en train de défendre la loi hadopi, afin que l'industrie de la culture reste ce qu'elle est.
  • J'ai mis "admin" en clé WPA, pour être aussi bien sécurisé qu'Orange"
  • Motif de non-sécurisation de la ligne : je sais même pas ce qu'est une adresse IP, alors comment je ferais pour sécuriser ce que je connais pas "certaines miettes semblent coincées/collées dans le fond de mon clavier. J'ai néanmoins remarqué que celles-ci pouvaient déclencher des actions non désirées lors de frappe rapide (par exemple, mon ordinateur démarre le "démineur" quand je tape "maman" en moins d'une seconde au clavier). Je suppose que ce sont ces miettes qui démarrent des téléchargements illégaux à mon insu."
  • « motif légitime » de non-sécurisation : Maitre Eolas est mon avocat
  • Moyen de sécu : je n’ai pas internet / Motif : on a dû pirater mon minitel
  • Je n'habite pas à l'adresse indiquée: je suis corse et mort depuis 20ans!
  • C'est pas ma faute je surfais tranquille et le coup est parti tout seul... Sécurisation : Kleenex
  • Moyen de sécurisation ? Mon écharpe tricolore. Motif légitime ? J'ai l'immunité parlementaire. Je suis donc coupable, mais pas responsable m'sieur l'juge Moyen de sécurisation ? J’ai débranché les câbles d'alimentation de mon PC et fait un gros nœud avec. Motif légitime ? Je faisais mon pèlerinage rue du Texel au moment des faits.
  • J'ai mis des filtres à café tout autour de ma box. Pour être sûr que seul le minimum passe, j'ai pris du corsé.
  • En fait, c'est l'adresse du boulot on c'est autoflasher en recopiant les adresses des pirates
  • Motif légitime ? Chuck Norris a injecté les IP du monde entier dans le tracker. Moyen de sécurisation ? Vaincre Chuck Norris.
  • Moyen de sécurisation ? je fais prendre la pilule à ma box. Motif de non-sécurisation ? Mon box ne prend pas ses pilules.
  • Moyen de sécurisation ? Je joue du vuvuzela h24 pour brouiller les ondes wifi
  • Moyen de sécurisation ? Avoir bon gout. Motif de non-sécurisation ? Ca peut pas être moi, vous ne surveillez que des œuvres qui ne sont même pas dignes de mon intérêt.
  • Motif de non sécurisation ? Un ami m'a dit que dans son dernier film, Bruce Willis interprétait avec brio le rôle d'un cours d'eau de montagne. Voulant en savoir plus, j'ai donc naturellement tapé "torrent"+ le nom du film dans google et j'ai cliqué sur le premier lien. S'pas ma faute. Moyen de sécurisation:
  • J'ai installé une ceinture de sécurité sur mon siège de bureau. Pour prouver ma bonne foi, je suis même prêt à installer un airbag s'il le faut.
  • Moyen de sécurisation ? J'ai supprimé internet de mon ordinateur. Vérifié, j'ai plus le gros E bleu.
  • Moyen de sécurisation: j'ai installé le logiciel de sécurisation de . Raison de non sécurisation ? un pirate a profité de cette faille béante dans la sécurité de mon installation pour ouvrir une backdoor et seeder depuis chez moi 50 Go de contenu zoopédopornographique (des cigales qui se tapaient des larves de fourmis, pour se venger).
  • Moyen de sécurisation ? Revenir aux signaux de fumée. Motif de non sécurisation ? Ma box ne m'appartient pas, je ne peux donc pas être responsable de la négligence de mon fournisseur d'accès à cause de son matériel obsolète ou défaillant.
  • Moyen de sécurisation ? J'ai décollé l'étiquette de ma box où est marque son nom et la clé Wap de la box
  • Moyen de sécurisation ? Je suis passé au cpl. Raison de non-sécurisation ? C'est EDF qui m'a piraté, c't po moi.
  • Moyen de sécurisation ? J'ai demandé vocalement à mon pc d'installer le logiciel de sécurisation. Motif légitime ? Le pc à compris demander les logiciels de sécurisation via µtorrent car c'était une vielle version.
  • Moyen de sécurisation ? Je n'ai pas pu télécharger ce film, il n'est même pas encore sorti.
  • Moyen de sécurisation ? Quoi, vous m'accusez d'avoir téléchargé du Johny? -------> Porte plainte pour diffamation
  • Moyen de sécurisation : mettre une photo de Chuck Norris à la racine du disque dur système. Motif légitime : je n’ai pas trouvé une photo de Chuck utilisable à cause de mon modem 28k, j'ai dû me contenter d'une photo de Steven Seagal.
  • Aucune protection n'est inviolable, et, partant de là, vu que je n'étais pas chez moi au moment où l'infraction a été constatée, j'ai été victime de méchants pirates, et j'ai changé ma clé.
  • Moyen de sécurisation : j'ai acheté mon ordi chez Dell. Motif légitime de non-sécurisation : j'ai une alimentation Heden et elle tiendrait pas la charge avec un PC qui tournerait à fond pour cause de logiciel de sécurisation prenant trop de ressources système...
  • Moyen de sécurisation : "C'est bon mon voisin a trouvé un boulot, il va acheter ses DVD maintenant ..." 
Une explication plus détaillée encore :
Madame la Présidente de la Commission de la Protection des Droits,

J'accuse réception de la lettre de mise en demeure de sécurisation de mon accès Internet.
Croyez bien que j'accorde la plus grande importance à vos observations néanmoins je conteste formellement les faits reprochés.

Vous me reprochez en particulier d' "avoir permis le téléchargement d'une oeuvre de l'esprit sur les réseaux de type P2P" le 30/06 à 16h44.

Mes horaires de travail, et vous pourrez le constater auprès de mon employeur, sont 8h45 - 17h15 et travaillant à plus d'une heure de mon domicile je ne pouvais y être à l'heure indiquée sur votre recommandation.

De plus, la consommation électrique d'un ordinateur restant allumé toute la journée à domicile sans que personne ne s'en serve est assez élevée, tant en terme de coût pour le foyer, qu'en terme de coût pour l'environnement. Dès lors, dès que je ne me sers pas de mon poste de travail, c'est tout naturellement que je l'éteins complètement.

Vous comprendrez donc, Madame la Présidente, au vu de ces éléments, que votre recommandation résulte d'une erreur de type faux positif.

Je vous prie donc de faire le nécessaire auprès de vos services pour que mon nom soit définitivement effacé de vos listings.

Je reste à votre entière disposition si vous avez besoin d'éléments supplémentaires comme logs de connexion à ma session sur mon poste de travail et je vous prie d'agréer , Madame la Présidente, mes respectueuses salutations".

Winael, Fonero 2.0
  • Saleté de Garfield!!! J'ai 70 ans, je vis seul avec mon chat susnommé et je ne sais pas de quoi vous me parlez.....Si Garfield a fait ça, il va déguster!
  •  Désolé, à la date indiquée j'étais au Japon. Sachant qu'il faut trois jours pour revenir, je ne pouvais pas être présent.
  • J'ai bouché tous les trous de ma box pour qu'elle ne fuie pas.
Encore une réponse détaillée
Je ne peux télécharger ni films ni albums piratés.
Je n'ai ni client BitTorrent, ni client FTP, ni Newsgroup.
À vrai dire, je n'ai même pas accès à mon système de fichier.
Même si je le pouvais, je ne pourrais pas lire ces vidéos (formats non supportés), ni écouter les musiques (elles ne seraient pas reconnues dans ma bibliothèque audio).
Je ne peux pas accéder aux sites de streaming audio/video illégaux.
J'ai un second papa qui décide de tout ce que je peux faire et ait le droit de regarder/écouter/lire/utiliser.
Envoyé depuis mon iPad
  • Moyen de sécurisation ? J'ai installé le logiciel Orange anti-p2p (d'ailleurs, vous pouvez vérifier, le monde entier peut témoigner que mon adresse IP est dans la base de donnée des abonnés) Motif légitime de non sécurisation ? Heu ... en fait, j'ai du le désactiver parce que ça m'empêchait de regarder légalement la télé néerlandaise (La TV néerlandaise teste la diffusion de contenus par BitTorrent) Motif légitime : Pitié, m'sieur Hadopi, coupez pas cette IP, c'est le proxy de ma boîte. Si vous coupez, vous couperez internet à 30 000 innocents.
  • Moyen de sécurisation : tous ceux de l'état de l'art. Motif de contestation : je demande une expertise technique avant que l'infraction ne soit prononcée.
  • Motif légitime de non-sécurisation : je download via P2P car je monte une société de collecte d'IP de pirates pour répondre à l'appel d'offre de la HADOPI. 
  • C'est pas moi, je suis ami avec Liliane Bettencourt
Une autre réponse détaillée
Madame, Monsieur HADOPI,
Merci d'avoir porté à mon attention que mon accès internet était utilisé pour pirater des œuvres de l'esprit.
J'ai pu déterminer que mon fils en était responsable, je l'ai donc foutu dehors avec pertes et fracas.
Aux dernières nouvelles il vit maintenant dans un squat Parisien.
Je profite de la présente pour vous informer que ce dernier étant sans la moindre ressource, il doit être mouillé jusqu'au cou dans des trafics louches.
Merci de me tenir au courant des activités sur mon accès internet, je n'ai guère confiance en ma fille.
Vive La France !
  • Je m'en contrefous d'HADOPI. Je vis au Canada 
  • Pas possible, monsieur l'agent mon ip c'est 127.0.0.1
  • Je suis somnambule. Je l’ai pas fait exprès
  • Je croyais que c'était pour échanger des chaussures paires à paires.
  • Motif de sécurisation : Suis pote avec Woerth par l'intermédiaire de sa femme en passant par la suisse tout en traversant Nantes. Motif Légitime : je prépare le prochain congrès (ou Libdup) de l'UMP et je recherche le dernier tube à la mode sur Emule pour pas payer de droit d'auteur moyen de sécurisation ? j'ai mis 5 gus dans mon garage
  • Motif légitime ? C'est pas moi c'est ma secrétaire. Et puis vous savez Monsieur le juge, elle écoute du Michel Sardou.
  • Monsieur Hadopi, Suite à votre message d'avertissement j'ai mis mon fils au congélateur. Promis il ne vous embêtera plus. Si toutefois il récidivait je vous prie de m'en avertir au plus tôt afin que je puisse appeler Dar*y pour faire réparer l'appareil. Sincères salutations.
  •  
  • [Mode Frédéric Mitterand] J'ai deux lignes internet différentes à mon domicile. Mes téléchargements se font uniquement sur la ligne Free. Hors, l'adresse IP et l'heure de connexion indiquées accusent ma ligne Orange. Je suis donc au regret de ne pas pouvoir donner suite à votre demande [Mode Frédéric Mitterand]
  • Laissez tomber, vous voulez bien ?
  • Ce n’était pas moi, j'ai pas de bras !
  • Ce n'est pas moi mais ma box. Elle ne filtre pas le contenu non autorisé. Si elle me donne ce que je désire, c'est sa faute, pas la mienne. Je ne lui ai jamais demandé de m'autoriser ce téléchargement ! Je suis une victime.
  • C'est pas moi, je télécharge sur une seedbox en Espagne, et je rapatrie le data via ssh. L'IP que vous avez flashée est donc une IP seedfuckée.
Encore une autre réponse détaillée
 « Madame la présidente de la CPD (copie au procureur général de la République).

Je vous remercie de votre courriel. Toutefois, j'attire votre attention sur les faits suivants : vous me notifiez qu'un acte de téléchargement illégal aurait été commis par une machine prétendant disposer de mon adresse TCP/IP v4 externe, néanmoins eu égard à la nature du contenu prétendument téléchargé et vu ma discothèque il y aurait là une faute évidente de goût impardonnable voire inqualifiable,

je m'étonne qu'un tel acte malgré l'article 40 CPP ne donne pas lieu à une instruction et suggère à Monsieur le Procureur de la République de faire un rappel à la loi à destination de la CPD, d'autant que les minutes de l'Assemblée nationale sont claires à ce sujet : le respect de l'article 40 CPP semblait couler de source pour le rapporteur et le gouvernement, par ailleurs, sauf intrusion physique, mon réseau (qui héberge les serveurs de mon entreprise) est raisonnablement sécurisé,

vous trouverez ci-joint un diagramme des différents éléments constituants de mon réseau et les méthodes et moyens de sécurisation y afférents, notez que la configuration du modem n'est pas de ma compétence dans la mesure où c'est la propriété de Free SAS, j'assume donc comme acquis que le niveau de sécurisation est suffisant ou tout du moins que ma responsabilité ne saurait être engagé dans ces circonstances,

en conséquence, je me vois dans l'obligation de porter plainte pour intrusion dans un système de traitement automatisé et vous remercie par avance de me communiquer avec diligence toute information pertinente en vue de l'enquête judiciaire. Bien à vous.
»
  • “From: Mail Delivery System Object: Undelivered Mail Retunred to Sender I'm sorry to have to inform you that your message could not be delivered to one or more recipients. It's attached below. For further assistance, please send mail to postmaster. If you do so, please include this problem report. You can delete your own text from the attached returned message. The HADOPI mail system »
  • Moyen de sécurisation: J'ai une carte UMP Gold. Motif de non sécurisation : "Nicolas! On m'embête!»
Hop, une réponse détaillée de plus :
Madame la présidente de la commission de protection des droits,

Je vous remercie de votre courriel. Vous me notifiez qu'un acte de téléchargement illégal aurait été commis par une machine prétendant disposer de mon adresse TCP/IP v4 externe.

Toutefois, j'aimerais attirer votre attention sur les faits suivants :A ce jour, je ne dispose pas de micro-ordinateur au sein de mon domicile. Mon unique façon d'accéder au réseau Internet est par le biais d'une console de jeu, la PlayStation 3 Slim de la société Sony Corporation (cf facture). Cette console ne dispose pas de logiciels de téléchargement de contenus illégaux, le système d'exploitation ne permettant pas l'installation de logiciels tiers. La console PlayStation 3 Slim n'autorise pas non plus l'installation d'autres systèmes d'exploitation où d'éventuels logiciels de piratage pourraient avoir été installés puis utilisés.

Deuxièmement, ma connexion à l'internet est assurée par le fournisseur d'accès Free qui me loue à cet effet une Freebox V4. Celle-ci est configurée sur le mode WPA2-PSK, la plus forte des protections proposées par cet équipement réseau.

Sauf intrusion physique à mon domicile, mon réseau est raisonnablement sécurisé et je ne vois pas comment il aurait été possible d'utiliser ma connexion à l'internet (je précise que je suis célibataire sans enfants). J'assume donc comme acquis le niveau de sécurisation ou qu'en tout état de cause ma responsabilité ne saurait être engagée et qu'aucune réponse graduée ne saurait avoir lieu. Je me tiens à votre disposition pour d'autres questions et vous invite à déplacer un agent de la commission à mon domicile afin que celui-ci puisse constater la bonne sécurisation de mon installation ainsi que la présence des équipements sus-cités. Je vous pris d'accepter l'expression de mes sentiments les meilleurs.

Un internaute X
  •  Impossible: je lisais le Figaro en regardant Drucker au moment des faits.
  • Moi !? Avoir téléchargé du Celine Dion à 20h30 lundi dernier ? Mais j'étais en train d'arroser mes plants de Cannabis, Msieur le Juge !
  • Défaut de sécurisation: Je suis sécurisé: regardez ma facture Ipredator Downloadage: C'est pas moi, mon IP est suédoise. Et d'abord je ne suis pas un numéro moyen de sécurisation: Je paye un abonnement au logiciel Pro-HADOPI.version.0.5b.trojan.worm.exe qui me coute 15€/mois sinon. Motif de non-sécurisation : j'ai un ami en Allemagne qui a pris la main a distance de mon poste pour téléchargé un film, ce n'est pas moi qui à téléchargé mais mon ami.
  • Version pour Hadopi: Ce n'est pas moi, au moment des faits je roulais à 250kmh sur l'autoroute... J'ai la photo ! Version pour la police: Ce n'est pas moi, au moment des faits je téléchargeais comme un porc devant mon ordinateur... J'ai la lettre de la Hadopi !
  • Chère Hadopi, je me permets de vous écrire suite à vos courriels non sollicités envoyés indument de vos offices à ma mailbox. A aucun instant je ne me suis inscrit à votre newsletter, ni n'ai manifesté d'intérêt pour vos activités. Au vu de ceci, veuillez supprimer immédiatement mon adresse email de votre base de données, et veuillez ne plus me spammer. Cordialement
  • Moyen de sécurisation : je suis chevalier Jedi et j'utilise la Force. Motif de non-sécurisation : Luke, je suis ton père !
  • Non mais voila que tu espionnes ton père maintenant ! Aller Christine tu arrêtes de t'amuser avec ton truc Hadopi et tu rentres à la ferme on s'inquiète avec ta mère ... Bisou Chérie.
  • Internet est un moyen d'information indispensable, mais cher. En tant que chômeur, il est pour moi fondamental d'y avoir accès, et ce ne sont pas les ordinateur du pôle emploi qui vont me permettre de faire une recherche complète sur internet pour trouver un emploi: Seul le site de pôle emploi est accessible depuis ces PC or, ce site n'héberge pas 5% des offres du net. Devant un ce besoin vital, il est presque du devoir de chaque personne de partager son accès internet avec ceux qui ne peuvent se l'offrir, en bridant toutefois le débit des tiers pour limiter les abus. Ce que je fais. Couper le partage de connexion que je propose est donc hors de question, par devoir de ciyoyen et par solidarité.
  • Madame, Comme proposé par Mme Christine Albanel lors des débats à l'assemblée, je vous envoie une preuve par disque dur. Veuillez trouver ci-joint un disque dur 160 Go de marque Seagate vierge de tout fichier contrefait. Ceci prouve bien que je n'ai pas téléchargé illégalement de fichier protégé par les droits d'auteur, et par conséquent que je ne suis pas coupable des faits reprochés. Merci de bien vouloir retirer mon nom de vos listes. Cordialement.
  • From: "Prénom Nom" To: Subject: UNSUBSCRIBE Re: Premier avertissement Date: Sat, 9 Oct 2010 10:51:54 +0200. En application des articles 27 et 34 de la loi dite "Informatique et libertés" n° 78-17 du 6 janvier 1978, je vous demande de retirer mon adresse mail de votre liste de diffusion à laquelle je ne me suis jamais inscrite.
  • C'est pas moi c'est mon coloc...
  • C'est pas possible Monsieur le Juge, cette adresse IP, c'est celle de mon frigo...
  • Monsieur le Juge, mon ordinateur ayant cramé, je suis dans l'impossibilité de vous démontrer que j'ai sécurisé ma connexion.
  • Comme tous les ados le savent: spas moi, j'ai rin fé, c'était comme ça avant que j'arrive, spas possib'
Bonus : la sécurisation chez les célébrités

D'un lecteur qui a voulu participer à ce concours : Je me suis inspiré de la célèbre phrase : "Pourquoi le poulet a-t-il traversé la route ?" Je reformule ainsi la question : "Pourquoi n'avez-vous pas sécurisé votre ligne ?" et j'ai fait intervenir des célèbrités.

Voilà ses réponses :


Pourquoi n'avez-vous pas sécurisé votre ligne ?

René Descartes : Je suis allé de l'autre côté de l'HADOPI.

Platon: De l'autre côté de l'Open Office est le Vrai. C'est pourquoi j'ai dû réfléchir à me munir du moyen de sécurisation pendant de longs jours.

Aristote:
C'est dans la nature du pirate de partager des œuvres.

Karl Marx: C'était historiquement inévitable que je n'ai pas pu sécuriser ma ligne.

Hippocrate: A cause d'un excès de sécrétion que j'ai eu au moment du délit.

Martin Luther King, Jr. : J'ai la vision d'un monde où tous les internautes seraient libres de partager des œuvres sans avoir à justifier leur acte. C'est pourquoi je ne ressentais pas le besoin de protéger ma ligne.

Moïse: Et Dieu descendit du paradis et Il dit à l'internaute : "Tu dois pirater la ligne". Et l'internaute pirata et Dieu vit que cela était bon.

Richard M. Nixon : Je ne voulais pas vous mentir, je répète, je n'ai JAMAIS voulu vous mentir.

Nicolas Machiavel : L'élément important c'est que les internautes puissent pirater la ligne des autres. Qui se fiche de savoir pourquoi ? La fin en soi de pirater justifie tout motif quel qu'il soit.

Sigmund Freud : Le fait que tu te préoccupais du fait que tu veuilles m'obliger à sécuriser ma ligne révèle ton fort sentiment d'insécurité sexuelle latente.

Bill Gates : Nous venons justement de mettre au point le nouveau " Open Office 2010 ", qui ne se contentera pas seulement de protéger la ligne mais draguera aussi l'HADOPI, classera des IPs importants, etc.

Charles Darwin
: Les internautes, au travers de longues périodes, ont été naturellement sélectionnés de telle sorte qu'ils soient génétiquement enclins à pirater la ligne.

Ken le survivant : Peu importe, tu ne le sais pas encore mais il ne te reste plus qu'une minute à vivre.

Albert Einstein : Le fait que je sécurise mal ma ligne ou que tu m'aies pris sur le fait dépend de ton référentiel.

Bouddha : Vouloir me punir renie votre propre nature d'internaute.

Jésus : En vérité, je te le dis : heureux les internautes. Le paradis du net sera à eux.

Tomas de Torquemada : Tout internaute ayant piraté la ligne et qui reviendra en arrière sera considéré comme relaps et sera remis entre les mains de la Sainte Inquisition.

Galilée : Et pourtant, Open Office marche...

Ernest Hemingway : Pour pirater. Sous la pluie.

John Rambo : Colonel ?! J'en ai raté une. (Rambo voulait dire flinguer toute personne tentant de pirater sa ligne).

Raffarin : Je n'ai pas encore sécurisé ma ligne, mais le gouvernement y travaille.

Eric Cantona : L'internaute, il est libre, l'internaute. La ligne à sécuriser, quand il veut il la sécurise.

Charles de Gaulle : Tu as peut être gagné la bataille, mais tu n'as pas encore gagné la guerre !

Jacques Chirac : Parce que je n'ai pas encore dissous mon antivirus défectueux.

Dark Vador : Je suis le père de Nicolas Sarkozy.

L'Eglise de Scientologie : La raison est en vous, mais vous ne le savez pas encore. Moyennant la modique somme de 5000 Euros par séance, plus la location d'un détecteur de mensonges, une analyse psychologique nous permettra de découvrir comment sécuriser la ligne.

Sarkozy : casse-toi, pauv' con !

Un commercial d'IBM : Nous proposons de construire une infrastructure technique permettant aux internautes de sécuriser la ligne. Un cluster de 5 serveurs massivement parallèles à tolérance de panne, reliés par un réseau FDDI, avec 10 To de disques RAID devrait suffire. Côté logiciel, il faudra approvisionner une centaine de licences DB2, Netview et Visual Age, car ces produits sont en totale adéquation aux besoins de sécuriser la ligne, moyennant une prestation d'adaptation mineure de 25 années hommes (tarif : 8000 Euros HT /jour).

Bill Clinton : JE JURE sur la constitution qu'il ne s'est rien passé entre Hacker Croll et moi.

David Hirschmann : Parce qu'aucun effort ne fut fait de mon côté pour te proposer un moyen de sécurisation.

Nelson Montfort : J'ai à côôôté de moi l'extraordinaire pirate qui a réussi le fooormidable exploit de pirater ma suuuuuperbe ligne :
- Euuh...Why did you pirateuh the Ligny ?"
- Open Office Powaa.
- Eh bien il dit qu'il est extrêmement fier d'avoir réussi ce challenge, ce défi, cet exploit. C'était une bataille très dure, mais il s'est accroché, et..

Fox Mulder
: ma ligne est contrôlée par les extra-terrestres.

Jean Alesi : Je ne comprends pas, théoriquement, ma ligne, elle avait le temps d'être sécurisée.

Richard Virenque : C'était pas Open Office ?

Les témoins de Jéhovah : Parce que la fin du monde est proche.

Arlette Laguillier : Madame, Monsieur, ne vous laissez plus spolier par les Majors qui vous obligent à me punir d'avoir mal sécurisé ma ligne.

Charles Pasqua : Qui critique ma ligne de sécurisation ?

Isaac Asimov :
La Troisième Loi stipule qu'une ligne doit être sécurisée sauf si un hacker la force à désobéir à un ordre humain.

Confucius : Ma ligne qui d'abord regarde des deux côtés, vivra assez pour voir une autre journée sauf imprévu.

Murphy :
La ligne sera systématiquement piratée au plus mauvais moment.

Shakespeare :
sécuriser ou ne pas sécuriser, telle est la question.