ONU : vers une législation internationale contre la censure du net ?

La liberté du Net portée ONU [(c) Jiji] 65
Franck la Rue Le rapporteur spécial de l'ONU pour la promotion et la protection des droits à la liberté d'expression et d'opinion, le Guatémaltèque Franck La Rue, était à Stockholm hier. Selon l'AFP, il a plaidé pour une législation internationale de l'Internet, basée sur « un consensus de la communauté internationale ».

Pour lui, cette législation doit avant tout protéger les libertés sur le net, en particulier la liberté d'expression. Il faut surtout arrêter la censure : « je pense que nous devons réduire les mécanismes de contrôle. Je pense bien sûr qu'il faut protéger les enfants et combattre la pornographie concernant les enfants. Mais nous devons criminaliser et poursuivre les responsables en justice (...) Censurer internet ne marche pas car il y a toujours des moyens de contourner ».

Ces conclusions seront résumées dans un rapport que l'ONU l'a chargé de rédiger début juin, qui devrait être publié l'an prochain. Le rapporteur souhaite que ce rapport serve de base à un accord international pour la liberté sur Internet.

Mais pour qu'un tel accord soit signé, un consensus devra être trouvé entre les pays membres de l'ONU, ce qui inclue la Chine et la Russie, membres permanents du Conseil de Sécurité, pas très connus pour défendre la liberté des internautes comme le montrent les rapports de RSF. Cette idée pourrait donc bien rester lettre morte, alors que même des démocraties comme la France prennent une voie inverse en réfléchissant au filtrage. (photo : Unesco)