Google AdMob exclu de l'iPhone/iPad : la FTC à la rescousse ?

iAd a problem 110
Nil Sanyas
Apple iAd On le sait depuis plusieurs semaines maintenant, Google et Apple vont se livrer à une guerre sans merci dans le secteur de la publicité sur mobile. Le premier via AdMob, le second via iAd.

Mais Apple a récemment imposé des règles très précises quant aux sociétés pouvant diffuser des publicités sur ses produits. L’une de ces règles stipule notamment que seules les régies indépendantes peuvent utiliser les données sur les utilisateurs d’applications d’iPhone (et donc d’iPad).

Voici la fameuse nouvelle clause 3.3.9 en question (la partie en gras est de notre fait) :

La collecte, l'utilisation ou la divulgation [des données] ne doit avoir pour seule fin que la distribution de publicités dans Votre Application; elles ne doivent être fournies qu'à un fournisseur indépendant de service publicitaire dont l'activité principale est la distribution de publicités mobiles (par exemple, un fournisseur de service publicitaire affilié ou appartenant à un développeur ou un distributeur d'appareils mobiles, de système d'exploitation mobile ou d'environnements de développement autre qu'Apple ne peut être qualifié d'indépendant); et la divulgation est limitée aux données de localisation de l'utilisateur, et à d'autres données spécifiquement désignées par Apple comme étant disponibles à des fins publicitaires.
 
Cela signifie donc que les publicités ciblées ne peuvent être utilisées par des sociétés comme AdMob, qui n’a strictement rien d’indépendante, du fait de la présence de Google, concurrent d’Apple dans certains secteurs (avec Android et le Nexus One notamment).

Sachant que Google mise plus que tout sur le ciblage des publicités, cette nouvelle règle est une forme directe d’exclusion à son encontre, alors qu’Admob est présent sur l’iPhone depuis longtemps. C’est aussi bien sûr un moyen pour iAd d’évincer des concurrents sérieux, alors que son lancement est prévu pour le 1er juillet prochain

Ces règles « menacent à la fois les entreprises proposant des technologies mobiles compétitives (comme Google) mais aussi les entreprises dont le cœur de métier n'est pas de faire de la publicité » s’est ainsi officiellement plaint Omar Hamoui, le fondateur d'AdMob. « Nous allons parler avec Apple pour faire part de nos inquiétudes. »

Mais cette opposition entre Google et Apple pourrait ne pas se régler uniquement avec des discussions. En effet, selon le Financial Times (d’hier), la FTC, l’autorité américaine de régulation de la concurrence, envisagerait d'enquêter sur Apple sur cette façon d’exclure Google de ses produits.

Voilà une affaire qui devrait faire couler beaucoup d’encre dans les mois à venir.