Hadopi : le logiciel de sécurisation version Orange bloque le P2P

Sécuriser = bloquer 237
Marc Rees
Un lecteur nous a signalé ce matin une nouvelle option chez Orange : le contrôle du téléchargement. Cette formule sur option est en fait destinée à apporter la fameuse « sécurisation » que tente d'imposer la Hadopi sous le coup de la menace de déconnexion.

orange sécurisation controle téléchargement

Permettant de protéger de 1 à 3 ordinateurs, le « Contrôle du Téléchargement d'Orange » est une option qui veut apporter sécurité, sérénité et économie selon les propos du FAI qui compte Christine Albanel dans ses rangs...

orange sécurisation controle téléchargementorange sécurisation controle téléchargement

Quand on évoque sécurisation chez Orange, on pense blocage : ce système n’y va pas par quatre chemins : « Le Contrôle du Téléchargement d'Orange bloque l'exécution des programmes de peer to peer sur l'ordinateur où il est installé. » Une protection à deux "euros balles" proposée pour se prémunir contre ses faiblesses et le risque de déconnexion. Par contre, l’internaute sera visiblement libre de télécharger en Streaming , Rapidshare, VPN, et autres solutions complémentaires…

« Le logiciel de Contrôle du Téléchargement se charge automatiquement au démarrage de l'ordinateur et fonctionne en tâche de fond. Lorsque le logiciel de Contrôle du Téléchargement est actif, les logiciels de peer-to-peer sont immédiatement bloqués dès leur exécution. Les actions effectuées par le logiciel sont enregistrés dans un journal. Les mises à jours se font d'une manière automatique. Le logiciel n'a aucune incidence sur l'utilisation courante de l'ordinateur (navigation, messagerie instantanée…) et est protégé de la désactivation par un mot de passe. »

On devine dès à présent les actes de contournement de haute volée : l'abonnée Michu installe OrangeAntiP2P sur le poste 1, et télécharge comme Michel Sardou sur le poste 2. Hadopi frappe à sa porte, l'abonnée Michu montre sa facture Orange. Hadopi joyeuse et satisfaite.

Dernier détail, l’interopérabilité est nulle : il ne fonctionne que sous Windows 7, XP ou Vista (32 bits et 64 bits) et exige 500 Mo 20 Mo (finalement) d’espace sur disque dur pour son installation et son fonctionnement. (La suite ici)