La vidéo à la demande affiche une forte croissance en France

Sans Hadopi 28
Par
le vendredi 11 juin 2010 à 09:51
Nil Sanyas
Marc Dorcel Vod dessinHadopi n’est pas encore appliquée (pas avant septembre ?), mais cela n’empêche pas l’achat légal de croître rapidement. Le marché de la VàD (Vidéo à la demande) a en effet affiché une très forte croissance de 70 % en un an lors du premier trimestre 2010. Si le tarif moyen d’un achat a légèrement reculé, la valeur globale du marché a crû de 50 % au final.

Selon GfK et NPA, « grâce à son attractivité toujours plus forte, au renforcement continu de l’offre et à la démocratisation des usages, le marché VoD devrait frôler la barre des 150M€ cette année ».

Sans surprise, 95 % des consommateurs de VàD passent directement par la télévision (via les services TV de leur FAI), alors que seulement 5 % utilisent leur ordinateur pour se rendre sur les sites de VàD (de type TF1Vision et CanalPlay).

Du côté du contenu, le cinéma domine toujours les débats (75 % des visions), suivis par les fictions ainsi que les séries TV (5 %). « Documentaires et programmes jeunesse font jeu égal et représentent chacun entre 1,5% et 2% du marché » précisent GfK et NPA.

Concernant les séries, rappelons que TF1 Vision propose actuellement les cinq premières saisons de LOST à 1 € l’épisode, contre 1,99 € en temps normal (ou 1,5 € en cas d’achat de pack).

Enfin, MySkreen et NPA notent que la Catch Up TV, gratuite elle, représentée notamment par M6 Replay, fonctionne toujours aussi bien. Un Top 5 des six grandes chaînes en clair a ainsi été dressé et montre une présence importante des magazines culture/société (8 des 30 programmes), des magazines d’information (7) et des fictions TV (5). Un seul film (Vidocq sur TF1) est présent dans ce tableau.

Catch-up TV mai 2010 Top 5
Top 5 des programmes consultés en catch en mai 2010
 
Les principaux acteurs du marché de la VoD :
 Les principaux acteurs du marché de la Catch UP TV (télévision de rattrapage) :