Grand Emprunt pour le numérique : Partie II

NKM Nathalie Kosciusko-Morizet, la Secrétaire d'État à la Prospective et au Développement de l’économie numérique, a lancé aujourd'hui la procédure pour investir les 2,5 milliards d'euros du Grand Emprunt destinés aux « investissements d’avenir pour le développement des usages et services numériques ». Il s'agit du (gros) reliquat des 4,5 milliards dédiés au numérique, dont 2 milliards ont déjà été alloués au développement des réseaux très haut débit à travers la France, et en priorité dans les campagnes.

Pour décider comment répartir cet argent, une consultation d'un mois est organisée où tous les acteurs de la vie numérique française sont invités à donner leur avis, en particulier les PME (et les éditeurs de logiciels libres aurait précisé la secrétaire d'État). Les contributions seront organisées autour de neuf volets définis par le gouvernement comme les axes prioritaires d'investissement :
  1. Développement de l’informatique en nuage (cloud computing)
  2. Numérisation des contenus
  3. Développement des technologies de base numérique
  4. Réseaux électriques intelligents (smarts grids)
  5. E-santé
  6. Sécurité et résilience des réseaux
  7. Systèmes de transports intelligents
  8. Ville numérique
  9. E-éducation
A la fin de cette consultation, chaque axe où un consensus s'est dégagé sur les modalités d’intervention de l’État sera immédiatement mis en œuvre et « les appels à projets seront publiés dans la foulée ». Pour les sujets jugés plus complexes (donc plus polémiques) une phase d'approfondissement est prévue pour l'été pour faire une synthèse des propositions. Parmi ces sujets plus tendus, citons le volet « sécurité et résilience des réseaux » censé dynamiser les outils d'identification et de sécurité, ce qui inclut IdeNUM qui a déjà fait parler de lui.

Bien que la communication du ministère affirme que cette consultation permettra d'impliquer la société civile dans les décisions d'investissement, NKM rappelle que 750 millions d'euros sont déjà destinés à la numérisation des contenus qu'ils soient culturels, éducatifs ou scientifiques. Les différentes déclarations des ministres laissent aussi entendre que 500 millions d'euros seront destinés au cloud computing et 250 millions aux réseaux électriques intelligents. Au final, il resterait un "petit" milliard d'euros que vous pourrez vraiment aider à orienter. Les autres milliards pourront néanmoins toujours bénéficier des bonnes volontés si vous avez des idées intéressantes sur ces sujets.

La secrétaire d'État a déjà précisé que tous les investissements réalisés avec le Grand Emprunt seront rentables, car ils sont censés « créer de nouveaux actifs pour l'État » en plus de dynamiser l'économie. Donc le plan numérique devrait financer les projets « sous forme de prises de participation et de prêts ». Mais il est précisé aussi que « dans une moindre mesure, des avances remboursables et des subventions, essentiellement en Recherche et Développement, pourront être consenties ».

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !