Apple : la puce A4 d'Apple embarque un coeur ARM Cortex A8

Samsung grand vainqueur actuel du marché mobile ? 102
Vincent Hermann
Quand Apple a commercialisé l’iPad, la firme a indiqué que son produit embarquait une puce relativement puissante nommée A4. Peu de détails avaient filtré, mais on savait tout de même que la fréquence était de 1 GHz et que l’architecture était de type ARM. La même puce, trait pour trait, se retrouve dans l’iPhone 4 qui sera lancé le 24 juin. Toutefois, des analystes se sont penchés de près sur l’A4, et se sont aperçus que son coeur leur donnait une impression de déjà-vu.

ipadapple iphone 4

Et pour cause : le coeur de l’A4 est le même que celui d’une autre puce déjà connue et émanant de Samsung : le S5PC110A01, basé sur le Cortex A8 de chez ARM. Cette puce, que les passionnés connaissent pour être celle qui anime le téléphone Wave S8500, embarque 512 Ko de mémoire cache de niveau 2, ainsi qu’une solution graphique PowerVR SGX.

apple a4 cortex a8 samsung 

L’analyste Young Choi, de la société UBM TechInsights, indique ainsi : « Non seulement Samsung est le fabricant des deux processeurs, mais ces deux derniers embarquent le même coeur ARM Cortex A8 à 1 GHz gravé en utilisant un processus 45 nm dédié à la faible consommation. Avec cette découverte, nous pouvons voir comment Samsung est en train de prendre avec succès une place de leader dans le marché des processeurs dédiées à la mobilité et au sans fil.»

Cette remarque arrive alors qu’Intel a dévoilé sa nouvelle plateforme Moorestown, qui vise précisément ce marché. Or, la puce de type SoC Atom Z600 est incompatible avec Windows, du fait d'un élément manquant (mais qui devrait revenir sur l'évolution suivante, gravée en 32nm). C’est ainsi que Meego et Android sont mis en avant. L’un dans l’autre, il est clair que le monde de la mobilité en général va devenir ultra-concurrentiel avec la disponibilité de nombreux produits qui vont se faire la guerre, chacun voulant une part du gâteau. N'oublions pas non plus qu'il reste un autre poids très lourd dans ce domaine : Qualcomm.

Samsung est donc bien placé avec ses puces, d’autant que le S5PC110A01 sera également embarqué dans le futur smartphone Galaxy S.