Hadopi : un petit peu d’hypocrisie, un petit peu d’inventaire

Deux doigts ? 107
Marc Rees
Si l’on revient à l’interview donnée à L’Expansion, Éric Walter secrétaire général de la Haute autorité estime donc que le débat sur les moyens de sécurisation est « un peu hypocrite ».

eric walter

Il explique ainsi sa petite formule guillerette : « Il existe de nombreux outils, connus, pour sécuriser son accès: logiciels de contrôle parental, pare-feu, clés WEP pour les accès Wi-Fi... Le label, quand il existera, sera juste un meilleur moyen d'atteindre les objectifs de sécurisation que nous nous fixons, grâce aux spécifications fonctionnelles que nous rédigerons et qui permettront de rapprocher les produits existants de nos objectifs ».

L’essentiel est d’y croire et si l’on comprend bien, il est hypocrite de s’émouvoir de ces emails qui vont partir chez Michu & co sans outil puisqu’il existe tant de moyens de sécuriser son accès, et que cette obligation existe depuis la DADVSI.

Bref, quel est donc le problème ?

Simple : c’est la HADOPI seule qui déterminera si oui ou non il y a eu sécurisation. Que Michu blinde son accès en WEP, ou WPA, avec un gros cadenas ou en bétonnant les murs son pavillon d’un revêtement antionde, ou que sait-on encore, Hadopi a toute latitude pour décider que là, Michu n’a pas mené à bien son obligation. Mail, lettre recommandée et couic chez monsieur le juge.

Toutefois... Faire croire à Kyo & co que leurs œuvres seront protégées par une  solide clé Wep , ou un pare-feu, et que Mme Michu n’aura rien à craindre, revient tout simplement à faire croire au petit cochon qu’il sera abrité dans sa maison de paille. On entend au loin les ricanements du grand méchant loup (vilain pirate, éditeur de solutions de sécurité, industriel de la culture, etc.).

Par ailleurs, si inventaires il doit y avoir, on peut se souvenir d’autres petites caractéristiques d’Hadopi où raisonnablement (ton sournois) on ne décèle évidemment aucun « débat un peu hypocrite ».  
albanelriesterphilippe Gosselin Jean
franois Copéfrederic mitterrand