Suite à une vague de suicides, Foxconn augmente les salaires

Actu glauque pour finir la journée 93
Nil Sanyas
Foxconn iPhone usine Les suicides au sein des entreprises ne concernent pas que France Télécom. La société taiwanaise Hon Hai Precision Industry, dont la filiale Foxconn est connue dans le monde entier pour être le fabricant n°1 au monde de produits électroniques. Les clients de ce sous-traitant géant sont nombreux et importants : ASUS, Apple, Hewlett-Packard, Dell, Nokia, Sony, etc.

Comptant près de 700 000 employés (et même 800 000 selon Xinhuanet), Foxconn conçoit des téléphones, des ordinateurs portables, et bien d’autres produits. Avec un effectif aussi impressionnant, et des conditions de travail propres à toute usine de ce type, certains employés commettent ainsi parfois l’irréparable.

De nombreux suicides (plusieurs dizaines) ont ainsi été comptabilisés ces dernières années, au point de soulever un débat sur les conditions de travail des salariés du groupe. Ses principaux clients, concernés plus ou moins directement, ont réagi médiatiquement ces dernières semaines en demandant des détails sur les conditions de fabrication au sein de Foxconn.

Résultat, afin de remonter le moral des troupes et ainsi enrayer cette vague de suicides (11 suicides réussis en 2010, une trentaine de tentatives rien qu’en avril), Foxconn a annoncé il y a deux jours qu’elle augmenterait de 20 % les salaires dans certains ateliers. Plusieurs centaines de milliers d’employés seront concernés. Cela aura-t-il une incidence sur les prix des produits ? Nul ne le sait pour le moment.

Cette mesure a de plus un autre but : garder les employés de Foxconn voire en attirer de nouveaux. En effet, face à l’augmentation du niveau de vie en Chine (où sont situées les principales usines du Taiwanais) et à la croissance galopante du pays, Foxconn commence à souffrir d’un manque de main-d’œuvre.

Voilà qui devrait donc résoudre le problème pendant un temps, même si la question des conditions du travail n’a pas été directement abordée, Foxconn assurant que les suicides de ses employés sont liés à leur vie privée, et non professionnelle.