Google publie son top 1000 des sites les plus visités au monde

Et le top 1000 des sites les moins visités ? 67
Nil Sanyas
Alors que certains sites (comme Alexa) ou instituts de sondages (Médiamétrie en France) proposent leur classement des sites les plus visités au monde, Google, via sa régie publicitaire DoubleClick Ad Planner, a eu la bonne idée de publier son top 1000.

Google Top 20 du Top 1000
Le top 20 de ce classement, composé exclusivement de sites US et chinois

Excluant ses propres sites (Google, YouTube, etc.), ce classement indique la catégorie du site (portail, réseau social, encyclopédie, etc.), le nombre de visiteurs uniques (par mois), son pourcentage d’utilisation sur le nombre d‘internautes total, le nombre de pages vues, et si le site dispose de publicité ou non.

Seuls Wikipédia (4e) et Mozilla.com (10e) ne proposent pas de publicité sur leur site parmi le top 10. Le classement est sans grande surprise. Nous retrouvons ainsi en haut de nombreux sites américains de services (Yahoo!, Live, MSN, etc.), quelques sites chinois (Baidu, QQ, Youku, Soso, Taobao, 163.com, etc.), des sites d’éditeurs et de constructeurs (Microsoft, Adobe, Apple, etc.), des moteurs de recherches, et des sites de ventes en ligne et d’enchères (Amazon, eBay, etc.).

On retrouve bien sûr des réseaux sociaux, dont Facebook (leader), Twitter (18e), Blogspot (7e), et MySpace (26e), ainsi que des plateformes spécialisées dans le stockage de photos, comme Flickr (31e) et Photobucket (32e).

On notera aussi la présence de Rapidshare à la 40e place, avec 46 millions de visiteurs uniques, 800 millions de pages vues et 3 % de part de marché. Megaupload (60e) n’est pas en reste avec 34 millions de visiteurs uniques, 880 millions de pages vues et 2,2 % de PDM. Et d’autres sites d’échanges et téléchargement de fichiers sont présents dans le top 100, comme 4shared.com (66e) et mediafire.com (75e). Et avec une possible généralisation de la surveillance des réseaux P2P, ces sites pourraient bien grimper plus encore dans ce classement dans les années à venir.