Facebook peut mieux faire, selon les défenseurs de la vie privée

Les nouveaux paramètres de sécurités de Facebook révélés hier ont été plutôt bien reçus par les régulateurs mondiaux et les internautes. Plusieurs associations de défense de la vie privée continuent cependant de critiquer le réseau social, qui reste selon eux dans un système de "opt-out", où les paramètres par défaut sont définis sur le partage de l'information.

Ces associations veulent au contraire un système "opt-in" où tous ces paramètres sont réglés pour une protection maximale, et où c'est l'utilisateur qui définit ensuite son ouverture sur le monde. S'il le souhaite.

Switzerland eff

L'EFF veut un petit effort supplémentaire

Par exemple pour l'Electronic Frontier Fondation, très critique sur le réseau social, ces « changements sont biens, mais il faut que Facebook aille plus loin ». Dans les bons points l'association relève que les changements les plus polémiques de l'année dernière dans la politique de confidentialité du site ont été abrogés. En particulier, le fait de pouvoir régler qui voit les photographies, vidéos ou réseaux où vous êtes "taggués" ou inscrits, est un grand bond en avant. Et de pouvoir totalement bloquer les informations communiquées aux applications et sites tiers est un changement tout aussi bienvenu, bien que malheureusement il repose sur "tout ou rien" : autoriser une application spécifique ou site web particulier est impossible, ce qui risque de dissuader les utilisateurs d'utiliser ce réglage.

Selon l'association, il ne reste plus qu'à changer les paramètres par défaut, et quelques autres détails, pour que le réseau soit enfin une moins grande menace pour la vie privée.

D'autres associations maintiennent leur plainte auprès des autorités

Les associations américaines Center for Digital Democracy et Privacy Rights Clearinghouse, entre autres, sont plus sceptiques. Elles ont déclaré que ces changements n'étaient finalement que « superficiels » tant que Facebook ne réduira pas drastiquement les données qu'elle collecte, et ne basera pas toutes ses demandes d'informations sur un modèle "opt-in". Du coup elles continuent à vouloir l'intervention de la FTC pour corriger ces problèmes, et punir Facebook pour ses manquements passé et présent.

Ces groupes veulent également que la loi se charge de réguler les réseaux sociaux pour leur imposer un plus grand respect de la vie privée de leurs utilisateurs. Plusieurs sénateurs américains leur ont indiqué leur soutien dans cette démarche.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !