Conférence Asus : ROG Xpander dévoilé, nForce 200 tâclé

Asus Computex ARESComme vous le disait Damien dans une précédente actualité, nous étions hier à une conférence de presse d'Asus, qui était l'occasion pour le constructeur d'évoquer avec nous ses dernières nouveautés ainsi que les produits qui seront dévoilés au Computex.

Dans un premier temps, il était donc question des dernières fonctionnalités intégrées aux cartes mères du constructeur telles que Turbo Unlocker, Core Unlocker, ROG Connect ou des logiciels spécialement proposés par la marque dont nous vous avons déjà parlés à plusieurs reprises.

Asus Computex Tech Asus Computex Tech Asus Computex Tech


Ensuite, nous avons eu droit à une présentation de la fameuse CrossHair IV Extrême, une carte mère haut de gamme à base de chipset 890FX d'AMD (voir notre dossier), qui se distingue de par la présence de la puce Hydra 200 de Lucid.

Pour rappel, celle-ci permet de mixer les cartes graphiques afin de profiter de leur puissance commune dans les jeux, quel que soit le modèle et quelle que soit la marque du GPU.

Asus Computex CrossHair IV Extreme Asus Computex CrossHair IV Extreme Asus Computex CrossHair IV Extreme

Asus nous a d'ailleurs indiqué qu'il a attendu un certain temps avant d'utiliser cette puce, car la technologie n'était pas mature au niveau des performances jusqu'à encore récemment, selon ses équipes. Un point qui serait désormais arrangé.

Un discours qui nous semble valable, mais qui cache peut être aussi le fait que l'intégration de cette puce est l'occasion de proposer le support des systèmes SLi / CrossFireX de manière « geeky » sur une carte mère AM3, dans une période ou le grand absent de cette plateforme est NVIDIA, complètement évincé par AMD, excepté sur l'entrée de gamme.

Asus Computex CrossHair IV Extreme Asus Computex CrossHair IV Extreme

Quoi qu'il en soit, sur les cinq ports PCIe 2.0 en x16 que compte le PCB de cette carte, seuls quatre peuvent être utilisés de manière simultanée, et leur organisation dépend de leur nombre, mais aussi de la volonté de l'utilisateur d'exploiter le chipset 890FX ou la puce de Lucid.

Nous avons ensuite pu découvrir un autre produit de la marque dont nous vous parlions récemment : le ROG Expander. Destiné à la seule Rampage III Extrême, celui-ci permet de profiter de quatre ports PCIe 2.0 en x16.

Asus Computex ROG Expander Asus Computex ROG Expander


Une annonce qui était aussi l'occasion pour Asus de régler ses comptes avec le nForce 200 de NVIDIA, qui en a pris pour son grade. En effet, dans un élan de franchise plutôt rare dans un milieu high-tech gangréné par le marketing, le taïwanais n'a pas hésité à critiquer cette puce pour sa consommation (12 watts de TDP) et l'échauffement qui en découle, son prix ou encore... ses performances.

En effet, selon Asus, l'utilisation du nForce 200 dans le cadre d'un système « 3-way SLi » est tout simplement contre-productive.

Asus Computex ROG Expander Asus Computex ROG Expander Asus Computex ROG Expander

La marque reconnaît néanmoins que pour un système du type « 4-way SLi », reservé à moins de 1% des utilisateurs, la présence de deux de ces puces est néanmoins un plus qui n'est pas sans conséquence.

Cela explique donc la volonté d'Asus de ne pas proposer une nouvelle carte mère mais seulement cette extension qui sera avant tout destinée aux amateurs de records en tout genre.

Et là aussi le constructeur n'a pas lésiné sur la franchise : ce produit ne permet pour l'instant pas une exploitation des cartes graphiques dans un boîtier (elles sont légèrement décalées sur la droite et ne peuvent donc être fixées), sa version définitive ne sera prête que d'ici le mois de juillet et la production ne sera effectuée que sur demande des clients de la marque, le tout étant proposé à un tarif pour le moment... inconnu.

Un accessoire « pour dire que », donc.

Asus Computex ARESEnfin, il était question de la fameuse ARES : une carte graphique de pas moins de 2.2. kg (ouch !) qui intègre l'équivalent de deux Radeon HD 5870 (tant au niveau des composants, que des fréquences, contrairement à la Radeon HD 5970 d'AMD) et un système de refroidissement... massif.

Asus avoue s'être largement inspiré du design de celui de sa Bi-7800GT, un modèle extrême, doté de sa propre alimentation externe, sorti à l'époque en quantité limitée et numérotée.

Ici aussi, la production devrait être limitée puisqu'un tel produit sera proposé au-delà des 1000 € (le taux de change pouvant nous jouer des surprises). Reste à voir comment elle s'en sortira face aux modèles équivalents de Sapphire ou encore XFX qui sont sur les rangs.

7800 GT Dual Asus Computex ARES Asus Computex ARES

Enfin, Asus nous a montré son premier écran 3D, le VG236H. Celui-ci est doté d'une triple connectique HDMI, DVI et YPbPr... toujours pas de DisplayPort sur un écran 120 Hz, donc : dommage pour Eyefinity.

Asus Computex 3D Asus Computex 3D Asus Computex 3D

Son pied est ajustable en hauteur, mais il ne peut pas être pivoté. Un modèle compatible 3D Vision qui était malheureusement en démonstration sur une Radeon HD 5800, sans 3D donc (la pénurie de GTX 400 aurait-elle frappé ?), bien que les fameuses lunettes du caméléon étaient sur place.


Il sera montré par Asus lors du Computex et devrait arriver sous peu sur le marché français, accompagné d'un second écran 3D. Deux modèles que nous évoquerons plus en détail... sous peu.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !