Acadomia se défend, la CNIL publie la décision intégrale

Connes, crétins, mauvaise haleine et autres tumeurs 142
Marc Rees
Acadomia a diffusé un communiqué pour réagir à la délibération de la CNIL, et tenter de calmer la tempête médiatique qui a soufflé sur cette institution.

acadomia

La société souhaite ainsi préciser plusieurs points. Selon elle,
  • La CNIL a prononcé un avertissement contre une des filiales du Groupe Acadomia.
  • Le rapport de contrôle des équipes de la CNIL établi trop rapidement comporte de graves inexactitudes. Celles-ci ont été communiquées par la société et vont être prises en compte par la CNIL. Ainsi, la majorité des commentaires repris dans la presse ne proviennent pas de la société mise en cause.
D’autres points inexacts apparaitraient justement dans les médias, toujours selon le groupe : 
  • Les déclarations des fichiers de la société à la CNIL ont été faites contrairement à ce qu'affirme la presse. 9 déclarations ayant été déposées à la CNIL.
  •  Contrairement à ce qui est indiqué dans la presse, il est parfaitement logique et légal, qu´une entreprise enregistre des informations de ses clients et de ses enseignants.
Acadomia soutient d'ailleurs que « cet avertissement n'a donné lieu à aucune sanction définitive. En effet, la société a reçu une mise en demeure à laquelle elle s'est conformée. La société travaille étroitement avec la CNIL sur tous ces sujets de protection de la vie privée. La Société est surprise que la CNIL, dont la fonction est la défense des libertés, communique sur des informations partielles, erronées et anciennes, alors qu'aucune décision définitive n'a été rendue ».

De son côté, la Commission informatique et liberté a diffusé peu avant 13h, l’intégralité de la délibération prise à l’encontre d’Acadomia. Une sorte de sanction infamante, nettement plus musclée que l'avertissement adressé par la Commission... A cette occasion, on constate que les extraits de petites fiches affectées aux profs, à l’entourage familial et évidemment à l'élève sont nettement plus corrosifs que ce que nous exposions ce matin. Quelques morceaux choisis  :

« Hyper hyper hyper stressée Sa bouche tremble quand elle me parle Le problème c'est qu'elle sent très mauvais (renfermé, sueur, tabac) malgré tout jeune femme très jolie et qui a un passé difficile (a eu une leucémie) », « négligé, pas sain, sent le tabac et la cave, a l'air à l'ouest... »
« petit détail annexe : sent mauvais de la bouche »
« ATTENTION : présente mal /sent l'alcool / parle bizarrement », « sent la transpiration (ne connait pas le déo) »
« GROS CON!! BEAUCOUP TROP SUR DE LUI NE SURTOUT PAS CONVOQUE ».
« Cette conne n'a contacté aucun élève »
« prquoi ns plante t'il des cours ce crétin fini?!? »
« gros crétin encore du temps de perdu »
« […] crétin se décommande au dernier moment »
« ce crétin de […] a propose des seance de 1 h ou 1 h 30 »
« ce gros con, laisse tomber ses élèves »
« enseignante sympathique mais qui "zozottz" à cause de son piercing sur la langue ! »
« hospitalisé en urgence pour une tumeur cancéreuse au cerveau de grade 3 », « fausse couche d'un de ses jumeaux »
« il y a un problème d’odeur : tabac, transpiration… »
« son hygiène corporelle était plus que limite, odeur de transpiration tenace! »
« Seul bémol : il pue. Sa transpiration est insupportable »
« Je croise Melle […] : elle fuit mon regard et porte plusieurs bouteilles de vin "bon marché". attitude suspecte, démarche très "laborieuse" »

« grosse conne qui dit que ds le secteur personne n’est satisfait des profs acadomia », 
« la maman est une grosse conne »
« Mere salope »,
« père pas malin du tout ( voir crétin) » 

« trop de prfos ont déjà défilé chez sa saloperie de gamin »,
« sort de chimio, cancer du poumon diagnostiqué en avril dernier »
« élève se laisse aller, ne travaille pas ( viol il y a deux ans) »
« gros soucis psycho, victime d'un enseignant avec d'autres élèves (pédophilie?) » 
« narcoleptique ; hypersomniaque, tentatives de suicide, varie de la boulimie & anorexie + a perdu son gd-père »

Chez le groupe Acadomia, on jure avoir « toujours eu le souci de la santé et de la sécurité des enfants et regrette que des considérations aussi importantes soient négligées par la CNIL. Il est extrêmement attaché à la protection de la vie privée des familles et enseignants et continuera à tout mettre en oeuvre pour garantir le respect de celle-ci. Pour finir, la société est certifiée Qualité selon la norme professionnelle la plus exigeante du métier ».

Et sur Twitter, inévitablement, on voit apparaitre les premiers détournements des pubs de l'entreprise...