Intel CULV 2010 : des CPU pour portables ultra-fins et accessibles

À votre bon Core m'sieur dame 59
Damien Labourot
L'année dernière, Intel introduisait une nouvelle gamme de processeurs, connue sous le nom de « CULV » (Consumer Ultra-Low Voltage). Ces puces avaient pour but d'offrir une montée en gamme par rapport aux netbooks tout en gardant l'un de leurs principaux points forts : l'autonomie.

Car jusqu'à lors, le fondeur avait bien dans ses gammes des processeurs à ultra-basse consommation, mais ils étaient (et sont toujours d'ailleurs) vendus à prix d'or... Il ne manquait donc que des CPU du même genre, mais à des prix accessibles au commun des mortels.

CULV : Un départ INtéressant mais poussif

Acer 1810tz
(Sorti tardivement, le 1810Tz d'Acer se trouve à moins de 500€)

Dans un premier temps, Intel dispose d'une offre assez limitée et le CPU qui va s'avérer la star de la catégorie (le moins cher, donc) est le  Core 2 Solo SU3500, qui est d'ailleurs toujours disponible sur le marché. Son principal avantage est son TDP limité à seulement 5.5 watts, qui implique son INconvénient majeur : il n'a qu'un seul coeur.

Ainsi, lorsqu'on le compare à un Atom de base, au niveau des caractéristiques techniques uniquement, un détail nous chagrine : ce dernier dispose de l'Hyper Threading et donc de deux coeurs logiques. On imagine donc rapidement qu'il dispose d'une certaine aptitude à gérer plus de taches à la fois. Bien entendu, ce n'est pas le cas et l'Atom est avant tout gêné par son architecture plus que bridée... mais tout de même, un simple coeur en 2009 ça faisait tache et cela pouvait être un facteur de limitation important pour l'utilisateur !

Une remarque qui peut sembler cosmétique, mais qui a eu un certain impact chez certains fabricants qui ne vont pas se lancer de suite dans l'aventure. Ainsi, seul Acer prend le risque dans un premier temps et lance sa gamme Timeline et prend tout le monde de court... jusqu'aux services marketing du fondeur qui n'arrivaient alors pas encore à bien placer cette gamme de nouveaux jouets au sein de leur offre.

Deux coeurs, c'est mieux qu'un seul !

D'autres, comme Asus ou MSI se lanceront avant l'été, mais force est de constater qu'il aura fallu attendre la rentrée de septembre 2009 pour voir de vraies machines arriver sur le marché, disposant d'une autonomie et de performances dignes d'un portable et surtout,  à un tarif acceptable...

Asus UL30A
(L'UL30A d'Asus aura été une réussite, mais il aura fallut attendre septembre pour le voir débarquer)

Le géant californien aura lancé entre temps, et par la petite porte, deux nouveaux processeurs : les Core 2 Duo SU7300 et Pentium SU4100. Deux modèles dotés de deux coeurs dont le tarif n'était pas officiellement communiqué, mais qui était plutôt réduit si l'on en croit le prix des machines qui sont alors arrivées en masse, et chez tous les constructeurs : HP, Toshiba, Dell, etc... On en trouve d'ailleurs encore sur Prix du Net avec des modèles en SU 4100 et ici en SU 7300 à moins de 500 € pour le premier et moins de 530 € pour le second.

Le bilan de fin d'année 2009 donne tout de même des résultats plutôt bons, puisque certains fabricants ont annoncé depuis qu'une machine sur cinq exploite un processeur de la gamme CULV, comme c'est par exemple le cas chez Acer.

Basse consommation mobile édition 2010... l'histoire d'un faux départ

CULV En début d'année le fondeur a mis à jour ses gammes de processeurs  dédiés aux portables (voir notre dossier), mais pas vraiment du coté des modèles basse consommation. Il y a bien des puces présentes dans la liste au moment de l'annonce, mais pour le moment, on ne voit  aucune machine arriver... et pour cause : les fabricants de machines disposent encore de stocks importants de la génération précédente. D'un autre côté, avec la montée en charge du 32 nm, la production de ces puces assez spécifiques est très certainement insuffisante pour le moment, ne permettant pas d'assurer les commandes.

Pour preuve,  nous avons pu lire ça et là plusieurs rumeurs durant le premier trimestre de pénuries de Core iX mobiles. La gravure en 32 nanomètres est  encore jeune et peu d'usines sont capables de sortir des puces. Ces bruits de couloir sont, la plupart du temps, la partie émergente du mécontentement des OEM dont les commandes ne sont pas honorées.

Bref, en janvier Intel nous annonçait une nouvelle gamme basse consommation au tarif excessif, mais c'était plus pour la beauté du geste que pour en vendre réellement.

Et donc... quoi de neuf aujourd'hui ?

Le géant de Santa Clara n'ayant pas l'habitude de laisser des produits phares être lancé lors de grands évènements (excepté les siens) c'est aujourd'hui qu'est annoncée la vraie gamme de processeurs pour portables fins et légers basés sur l'architecture Nehalem.

Une annonce bizarrement choisie en plein jour férié, une semaine avant le début du Computex... un choix pour lequel nous n'oserions pas râler... euh... quoique ;)

Toujours est-il que sont lancés aujourd'hui les Core i7 660UM, Core i5 540UM, 430UM, Core i3 330UM, Pentium U5400 et Celeron U3400, dont voici les caractéristiques générales :

tableau de caracteristiques CPU ULV INTEL

Si nous n'avons pas indiqué la dissipation thermique, le TDP, dans notre tableau, c'est qu'elle est identique à tous les processeurs de cette nouvelle gamme, à savoir 18 watts. Attention, pour rappel, ce chiffre inclut désormais la partie graphique ainsi qu'une partie du chipset qui sont désormais au sein du processeur.

Comme d'habitude, ce sont les trois processeurs dont le prix nous est inconnu qui vont representer le gras de ce nouveau marché...

conso taille des puces

Bien que nous ne disposons pas encore de tous les détails, nous pouvons tout de suite vous dire que vous pouvez dire au revoir aux instructions SSE 4.1 et 4.2 au sein du Celeron et du Pentium... comme si leur enlever l'Hyper Threading et le Turbo ne suffisait pas.

Pour le reste des composants de la plate-forme, aucun changement à noter. Les chipsets HM55, HM57 et leur TDP de 3.5 watts vont accompagner ces processeurs. Au total de plateforme, nous sommes donc à 21.5 watts là où l'ancienne annonçait 24.5 watts (CPU à 10 watts, Northbridge à 12 watts et Southbridge à 2.5 watts), soit au moins 3 watts de gagnés, en théorie.

CPU BGA

Il faudra bien entendu vérifier que ces avantages se traduisent dans la pratique et que les innovations annoncées par Intel au niveau de la gestion de l'énergie de sa nouvelle architecture permettent de battre de nouveaux records, à batterie constante.

Quid de la disponibilité pour le commun des mortels ?

Concernant l'arrivée sur le marché de ces puces et des machines dites ultra-fines qui les exploitent, Intel nous fait savoir qu'elles sont officiellement disponibles dès aujourd'hui. On pourrait leur faire remarquer qu'il était déjà question d'une disponibilité immédiate pour les modèles annoncés en janvier, mais ils précisent qu'Acer, Asus, Gateway, Lenovo et MSI devraient proposer des machines d'ici le mois de juin puis d'autres pour le fameux « Back to school ».

Avec le MEDPI, un salon professionnel qui ouvre ses portes demain à Monaco et le Computex qui débute la semaine prochaine, nous allons donc garder les yeux et les oreilles grands ouverts afin de surveiller les annonces des fabricants.


Il sera aussi très INtéressant de voir ce que ces derniers indiqueront quant à la disponibilité réelle de leurs produits. Car avec le lancement de la nouvelle gamme Vision 2010 d'AMD, la guerre des portables qui s'annonce devrait être sanglante et se jouera aussi sur le terrain de la disponibilité réelle sur le marché...