Sur le site gouvernemental Waka, casse-toi pauv' comm'

Ho, ca sent le waka 241
Marc Rees
Le site gouvernemental Waka, qui tutoie les jeunes et invite chacun à « lâcher ses comm » pour « que ça bouge » ne supporte visiblement pas toutes les critiques adressées au projet soutenu par l’Élysée, la fameuse carte jeune musique. De nombreux commentaires ont été envoyés à la trappe. Heureusement, un gus dans un garage a ressorti quelques bouts de code pour retrouver ces brebis égarées, à coup de pied.  

waka carte musique jeune téléchargement

Durant Hadopi, on se souvient des origines du licenciement de Jérôme Bourreau-Guggenheim : celui-ci avait osé critiquer ce texte dans un mail adressé à Françoise de Panafieu alors qu’il était responsable de la stratégie web de TF1. La députée UMP avait transféré le courrier au ministère de la Culture, où Christophe Tardieu, directeur adjoint du cabinet de Christine Albanel, le renvoyait à un contact de TF1 avec ce petit message : « vous avez des salariés qui, manifestement, aiment tirer contre leur camp. Cordialement ». TF1 se séparait alors de ce salarié peu en phase avec la politique maison et celle de la rue de Valois.

Devant le tollé soulevé par l'épisode sur internet (les journaux TV ont été silencieux) la chaîne tentait de se défendre sur un de ses blogs. Avec des arguments, et surtout une grosse gomme : la première chaîne effaçait tous les commentaires un peu trop corrosifs. Heureusement, un gus dans un garage avait alors sorti de sa trousse à outils un script pour récupérer tous les posts envoyés sur TF1. Du coup, on pouvait simplement voir quels étaient les messages qui dérangeaient...

Le retour du script anti-oubli

Surprise : ce script refait aujourd’hui surface sur http://waka.site40.net/ !

Un autre gus dans un garage l’a sorti après avoir constaté que des messages disparaissaient comme par enchantement sur Waka, le fameux site gouvernemental lancé en collaboration avec Skyrock.

Waka est pourtant un site où « le pilote c’est toi », où chacun « peut s’exprimer pour que ça bouge », où toutes les pages invitent à « lâcher ton com’ ». Si l’internaute jeune en doute se demande « ça sert à quoi de donner son avis ? », Waka lui répond en djeuns : « ​Ça peut faire bouger les choses ! Les Pouvoirs publics seront attentifs à ce que tu dis sur les sujets alors n’hésite pas à leur souffler ta bonne idée ! ».Chacun peut donc dire qu’il n’est pas d’accord ? « ​Bien sûr mais pour que ça serve à quelque chose, argumente et explique ton point de vue. Tu te feras écouter et ça aidera sûrement les autres dans leur réflexion sur leur avenir »,  avec l’art et la manière (« pas de racisme, pas de violence, pas d'insultes »)… Voilà en substance ce que nous dit la page « FAQ » du site.

Quand on prend l’officiel http://waka.skyrockregie.com, (en aval du barrage) et waka.site40.net (en amont du barrage), on peut voir que certains commentaires ont du mal à « faire bouger les choses ». Non que les internautes aient perdu leur langue face à cette idée (subventionner la musique de 3x25millions d’euros), il s’agit surtout de larges coupes effectuées par les modérateurs gouvernementaux.

waka commentaires liberté carte jeune musique 

Sous le sondage de la carte musique jeune, rapidement très critiqué, aucun commentaire entre 5h33 du matin et 12h56 ce 20 mai... Sur Waka.site40.net, surprise : le trou temporel est rempli de 10 messages qui sont donc passés à la trappe. 

Quelques extraits où le droit à l’oubli s’est imposé à la hache, face au devoir de mémoire :
« Un scandale cette carte! Utiliser l'impôt des français pour enrichir les Johnny et les Universal ! HONTEUX!! » (Nicolo, 19 ans, 2010.5.20 10:03:29)

A la poubelle.

« Je ris jaune… Les coûts de production de le la musique numérique ne reflète pas le vrai coût de production. L’État veut donc financer la moitié d’un prix excessif pour des jeunes qui n’ont pas de sous de toute façon? Même à 50% c’est de l’arnaque !!! Y’a que les fils à papa qui pourront la payer (et garder une partie de leurs argents de poche) et c’est nous, les jeunes actifs qui touchons un salaire ridicule de début de carrière après avoir galéré pendant nos études, qui allons les financer avec nos impôts? Alors que l’État n’a plus de sous et que la plupart des universitaires doivent arrêter leurs études parce que plus de ressource? Plutôt que de faire des projets « légèrement » soufflé par les Majors du disque, privilégiez plutôt les artistes sous licence libre par exemple, et avec les financements faites des propositions concrètes pour aider les jeunes qui sont actuellement en difficultés, quand je vois l’état des établissements universitaires et des Crous c’est inadmissible » (kekounet, 25 ans, 2010.5.20 10:38:06),

Effacé.
« Pour revenir au sujet, c'est une bonne idée pour une fois ! Ca permet de changer les habitudes. La vrai question c'est qui paye les 50% et comment faire pour que cette opé ne s'adresse pas qu'aux riches. Financement à 100% pour les personnes dans le besoin ? Allez au boulot les mecs ! C’est bientôt la fête de la musique ! Soyons intelligent, changeons nos habitudes pour éviter de nous retrouver un jour, avec 100% de musique américaine... » Ahixe, 24 ans, 2010.5.20 11:10:38,

Aux oubliettes.
« 75 Millions d'euros sur 3 ans pour financer cette chose inutile. Sachant qu'elles seront utilisables sur des sites qui payent leurs impôts à l'étranger. Voilà un double gaspillage absolument honteux. Y'a rien d'autre à dire. Notre cher gouvernement devrait arrêter de s'occuper de chose dont il ne comprend même pas le dixième. Quand je pense à tout ce qu'on pourrait faire d'utile avec 75 millions.... » (Zinner, 27 ans, 2010.5.20 12:01:13)

Javellisé.
« Cette carte est inutile. Elle sert à financer un système dépassé soutenu par les copains qui eux n'ont pas forcément besoin de sous sous. Ensuite comme d' habitude on oublie les petits, les labels indépendants et les intermittents du spectacle. Ce sont eux qui sont les plus évincés et qui ont besoin d'être soutenus. Ces 75 Millions pourraient financer un projet de réorganisation du système de cachet et de redistribution du revenu, au lieu de les maintenir dans un système où l'on paye au lance pierre avec un quota minimum pour toucher les Assedic. Enfin les jeunes n'ont pas forcément de thune pour se permettre de s'offrir cette carte. Déjà la précarité d'emploi ne le permet pas, et même si on a un boulot, on est mal estimé et voire sous payé par rapport à la charge de travail. Alors c'est bien beau de vouloir persévérer à entretenir les vaches à lait, mais c'est le retour du marteau dans la figure à force de s'obstiner à garder les œillères et de rester sur ses acquis ! » (Electron, 23 ans, 2010.5.20 12:48:40),

Exporté sur Pluton avec un aller simple.
Par contre, le message de « death | 22 ans | Publié le 19 mai 2010 à 21:47:56 » qui dit « j'aime » (sans plus) est resté en ligne, tout comme d’autres messages nettement plus corrosifs.

Un message du modo ?

Devant le trouble, certains "floodent" contre ce qu'ils qualifient de censure :

waka commentaires liberté carte jeune musique


On notera l’intervention d’un certain Nicolas (dont le message a lui-même été effacé) et qui se présente sous les couleurs du modérateur de Waka :
« ia252r, 20 ans, 2010.5.19 13:28:49 Bonjour à tous, je comprends tout fait les réactions de certains mais je vous prie de bien retenir votre langage. N'oubliez pas tout ce que l'état fait pour nous. Inutile de l'insultez, si vous n'êtes pas d'accord avec ce qui se passe, personne ne vous retiens sur le site.

Effectivement nous censurons certains messages mais nous nous opposons pas à la liberté d'expression. La censure est appliquée seulement aux messages inutiles qui ne respectent pas le travail effectué. Les messages qui ont un sens ne sont pas censurés. Quant au tutoiement, c'est une manière pour nous de nous rapprocher de vous et en aucun cas un manque de respect. S'il vous plaît, cessez de critiquer et d'insulter sinon nous continuerons à censurer !

Merci. A bientôt, Nicolas - modérateur Waka
»
"Passer de plus de 800 messages à 220 messages"

Au fil des messages, postés plus tôt encore, on remarque « tangoche, 19 ans, 2010.5.19 12:57:16 » qui se dit : « tient, tient, on vient de passer de plus de 800 messages à 220 messages... décidément, il est clair que vous vous foutez de nous ». Et d’autres « pourquoi filtrez-vous les messages? vous avez peur qu'on dise ce que l'on pense? » ou « Oh? Un système de filtrage de commentaire! Comme c'est pratique pour faire taire toute opposition! »

Tous ces commentaires ont été effacés à coup de grosse touche Delete sur ce site qui aura coûté deux millions d’euros.

Et on pourrait continuer longtemps ainsi… En guise de conclusion temporaire, on reproduira le message de « Draa, 23 ans, 2010.5.19 12:44:42 » :
« Un sacré epic failled votre site, et vous noterez que moi, je ne vous tutoie pas, on a pas élever les cochons ensemble !!

La carte musique je m'en tamponne, je suis étudiant, j'ai la dalle et je télécharge tous mes sons de manière illégal mais légitime ( ref.Godar) !!! Je vais pas me priver de son alors que je me prive déjà de tant de choses, moi aussi "les pâtes Lidl elles m'ont lassées" , mais elle passent mieux sur une instru de kanye west !

C'est quoi le projet que les pauvres soit en plus mis à l'écart de la culture, moi je constate que le gouvernement les major et tout le gratin veulent que culture rime avec échelle sociale !! Internet libre et la licence globale est un fabuleux moyen pour justement débuguer "l'ascenseur social " un mythe jusqu'à là, Bourdieu, l'éminent sociologue, je suis sure qu'il aurait kiffé le p2p !!!

Ce site est mort-né pas la peine de censurer, il sera une tribune de rejet ou il ne sera pas !!!
»