Free, Orange et SFR candidats aux fréquences 3G résiduelles

Si Free Mobile, la filiale d’Iliad, dispose de la fameuse quatrième licence 3G, il ne compte en fait qu’un tiers des 15 MHz disponibles sur la bande 2,1 GHz, soit 5 MHz. Les deux autres tiers sont donc à vendre, et l’ARCEP a organisé fin février dernier un appel à candidatures. Trois sociétés ont répondu à l’appel : SFR, Orange, et Free Mobile.

Les vainqueurs connus fin mai

xavier niel bouygues béton licence 3GLa présence de ces trois opérateurs et l’absence de Bouygues Télécom ne sont pas une surprise, tant les annonces et rumeurs ces derniers mois laissaient entendre un intérêt particulier de Free Mobile et des deux premiers opérateurs du pays. Bouygues Telecom dispose pour sa part de capacités suffisamment importantes pour gérer son parc actuel d'abonnés, bien inférieur à celui de ses deux concurrents.

« L’Autorité va désormais procéder à l’examen de ces dossiers, selon la procédure prévue par l’appel à candidatures » note l’ARCEP dans un communiqué. Les résultats de cette procédure seront dévoilés rapidement, puisque l’autorité pense pouvoir faire une annonce avant la fin du mois.

L'importance des conditions des MVNO

Rappelons que le prix de chacun de ces deux tiers devrait être environ de 120 millions d’euros. Cette somme peut paraître faible, mais il ne faut pas oublier qu’il ne s’agit pas là d’une nouvelle licence, mais simplement de fréquences supplémentaires.

N’oublions pas aussi que l’ARCEP se basera sur deux critères pour décider qui pourra obtenir ces tiers de licence. Outre la somme mise sur la table, point qui pourrait bien avantager ici Orange et SFR, les engagements vis-à-vis des MVNO seront aussi analysés de près par l’autorité.

« Concernant l'accueil des MVNO, l'appel à candidatures invite les candidats à prendre des engagements permettant d'améliorer la concurrence sur le marché de gros et d'augmenter l'autonomie commerciale des MVNO sur le marché de détail » précisait l’ARCEP en février dernier. « Il les invite également à proposer aux MVNO une plus grande autonomie technique et de meilleures conditions économiques. »

La 4G déjà réglée dans certains pays européens

Enfin, précisons que le dossier des licences 4G devrait être traité à la fin de l’année. Au pire des cas début 2011. Sachant que la Norvège, la Suède et la Finlande ont déjà commencé à déployer ce réseau mobile très haut débit, et que le mois dernier, cinq opérateurs ont obtenu une telle licence aux Pays-Bas (pour une bouchée de pain).

La France doit donc passer la vitesse supérieure si elle ne veut pas être distancée en Europe. Notons que la Belgique devrait elle aussi s’occuper de ce dossier d’ici quelques mois, même si la situation politique actuelle pourrait bien retarder l’échéance.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !