Internet Explorer sous la barre des 60 %, Chrome augmente

Le petit panda roux reste stable 59
Vincent Hermann
Internet Explorer, le navigateur de Microsoft, continue la longue glissade de ses parts de marché. Bien qu’elle se ralentisse avec le temps, elle vient de provoquer le passage d’une autre frontière symbolique : celle des 60 % de parts. Et qui en a profité le plus ? C’est Chrome.

Les chiffres proviennent de deux sociétés spécialisées dans le suivi de ce type de donnes, NetApplications et StatCounter. Ce qui est intéressant, c’est que ces deux entreprises ne se concentrent pas l’une et l’autre sur la même cible. Ainsi, NetApplications surveille plutôt les entreprises tandis que StatCounter vise plutôt le grand public. Ainsi, quand les deux confirment qu’Internet Explorer est passé sous la barre des 60 %, on peut considérer que c’est bien le cas.

ie parts marché netapplications statcounter

Ce chiffre prend en compte les versions 6 à 8 du navigateur de Microsoft. Il s’agit de la part de marché mondiale, et elle ne reflète pas forcément les grandes disparités qu’il peut y avoir d’un pays à un autre. Or, la situation est intéressante, notamment à cause de l’apparition du Ballot screen de Windows il y a quelques mois. Le fameux écran de sélection a-t-il eu une influence ? Pas tellement.

ie parts marché netapplications statcounter

Actuellement, les chiffres de NetApplications et StatCounter diffèrent légèrement, la part de marché d’Internet Explorer étant plus basse chez le second. La différence s’explique par une utilisation plus élevée en entreprise, notamment à cause des intranets compatibles uniquement avec Internet Explorer 6. Il est intéressant de remarquer aussi que le grand public finit par être sensible aux campagnes publicitaires organisées par la concurrence, et qu’un nombre toujours plus important d’utilisateurs finit par être tenté de jeter un œil à ce qui se fait ailleurs.

Et parmi les campagnes de publicité actuelles, celle de Chrome doit fonctionner relativement bien. La part de marché du navigateur de Google s’élève sans cesse et se rapproche doucement des 10 % sur la même période de plusieurs mois, la part de marché de Firefox reste relativement stable et n’arrive décidément pas à dépasser les 40 %.

Et sur PC INpact ? Nous ne représentons absolument pas la moyenne du Web, mais les chiffres restent intéressants. Voici la répartition actuelle :

stats pci