Sony attaqué en justice aux États-Unis pour avoir supprimé Linux de la PS3

Vague de froid sur le Japon : des manchots envahissent Tokyo 155
PS3 LinuxLa Playstation 3 comportait, dans son ancienne version dite « fat » (par opposition a la formule minceur actuelle, la Slim) une fonction « Other OS » qui permettait d'y installer une distribution Linux. L'entreprise japonaise a cependant décidé de supprimer cette possibilité le 1er avril, dans la dernière mise à jour du firmware, la version 3.21.

Sony craint officiellement que cette fonction provoque des problèmes de sécurité. Il se dit officieusement que cette fonction pourrait être utilisée par des pirates. Dans tous les cas, cette décision ne plait pas à tout le monde. Et surtout pas à Anthony Ventura qui a décidé de porter plainte contre Sony, en utilisant une class action, ce système qui permet à toutes les personnes qui se sentent lésées de se joindre facilement à la plainte - et de partager les éventuels dommages et intérêts.

Le statut de class action se justifie parce que la suppression de Linux est « une pratique commerciale injuste et trompeuse qui a causé du tort à des millions de consommateurs », et que faire des millions de procès individuels serait bien trop complexe.

Plusieurs angles d'attaque

La plainte a plusieurs reproches à faire à l'entreprise. Pour commencer, elle lui reproche une « violation des termes du contrat », puisque l'appareil qu'ils ont acheté est désormais amputé d'un élément.

Un second angle d'attaque est de reprocher à Sony de « s'être injustement enrichie au détriment des plaignants et des participants à la class action » en leur promettant une fonction finalement indisponible. À son lancement la PS3 était la console la plus chère du marché, à 599 $. Ce prix se justifiait parce qu'elle est « capable de faire beaucoup plus que simplement jouer à des jeux vidéo à la maison [comme] la fonction "Other OS" et la lecture des disques Blu-Ray ». Cette fonction était même vantée dans les publicités pour la console. L'enlever alors qu'elle justifie en partie ce prix élevé est donc une forme d'arnaque.

Enfin, il est reproché à Sony « d'entraver la libre concurrence » avec leurs publicités (désormais) mensongères. S'ils l'avaient su, certains acheteurs auraient peut-être acheté une autre console.

Linux sous PS3 : des superordinateurs pour pas cher

En plus de pouvoir transformer cette console en ordinateur de bureau totalement fonctionnel, la fonction "Other OS" a permis à des scientifiques de construire des superordinateurs artisanaux en regroupant plusieurs machines tournant sous un Linux spécial. Faire une mise à jour détruirait donc ces efforts.

Heureusement la mise à jour n'est pas obligatoire. L'ignorer n'aura pas d'incidence sur ce genre d'applications puisque les "seules" conséquences seront :
  • L’impossibilité de se connecter au PlayStation Network
  • L'impossibilité d'accéder au chat
  • La lecture des disques de jeu ou vidéo qui réclament au moins la version 3.21 pour fonctionner sera prohibée.
  • La lecture des vidéos depuis des serveurs multimédia ne sera plus envisageable.
  • L’utilisation des fonctionnalités et améliorations introduites par la mise à jour 3.21 sera bien entendu impossible