Vente de téléphones mobiles : Nokia n°1, RIM intègre le top 5

Outre les ventes et les parts de marché du marché du microprocesseur, IDC a aussi publié hier ses chiffres du marché des téléphones portables. Sans surprises, le Finlandais Nokia est toujours numéro 1 mondial avec 36,6 % du marché et 107,8 millions d’unités écoulées lors du premier trimestre 2010.

Ventes telephones portables T1 2010 IDC

Suivent donc le Sud-Coréen Samsung avec 21,8 % du marché, son compatriote LG (9,2 %), le Canadien RIM (3,6 %) et Sony Ericsson (3,6 %).

Apple ne figure pas dans ce top 5 puisqu’il a écoulé lors de ce premier trimestre 8,752 millions d’iPhone, alors que Sony Ericsson et Research In Motion ont livré pour leur part plus de 10 millions de leurs téléphones et smartphones.

La performance de RIM, qui ne vend que des smartphones, est d’ailleurs impressionnante, alors que ses quatre concurrents proposent aussi des téléphones « simples » à bas prix. Son prix moyen est d’ailleurs le plus élevé du top 5. Son entrée dans le top 5 justement est une première. Ceci au dépend de l’Américain Motorola, qui était pourtant encore n°2 mondial en 2004.

Avec 294,9 millions de téléphones livrés lors du premier trimestre 2010 (+21,7 %), le marché se porte excellemment bien selon IDC, après une année 2009 difficile.

Géographiquement, le marché n’a pas évolué au même rythme :
  • En Europe de l’Ouest, les smartphones connaissent un énorme succès selon IDC, qui ne donne malheureusement aucun chiffre pour appuyer ses dires. Les ventes des fabricants coréens (Samsung en tête) seraient excellentes qui plus est.
  • Aux États-Unis et au Canada, le constat est inverse. Si les ventes de smartphones ont été bonnes, notamment grâce à Apple et aux appareils Android (Motorola et Samsung), globalement, les ventes ont reculé sur trois mois, contrairement à l’Europe de l’Ouest.
  • L’Asie Pacifique (hors Japon) a tiré le marché vers le haut, notamment grâce à la Chine. Selon IDC, les téléphones tactiles connaissent un certain succès, même si les téléphones à bas prix sont le moteur du marché (en volume).
  • Enfin, l’Amérique Latine est un marché assez similaire à l’Asie, avec une forte croissance.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !