La vidéo un peu plus à la demande à l’Assemblée Nationale

«  Vous en aviez rêvé lors de l'examen de la loi HADOPI (avec les interventions fumeuses sur Open Office et le pare-feu) ... l'Assemblée l'a fait ». C'est signé est Lionel Tardy qui annonce sur son blog la nouveauté : « les services de l’Assemblée nationale ont mis en place, en version test, un service de vidéos à la demande pour l'ensemble des débats dans l'hémicycle ».


lionel tardy VAD VOD assemblée nationale

De fait, ce service est ouvert aux seuls députés, mais ceux-ci vont pouvoir très facilement reprendre l’ensemble des vidéos de leurs interventions dès la sortie de l’hémicycle, « et donc communiquer "EN DIRECT" sur leur activité parlementaire » applaudit Lionel Tardy. « Une vraie nouveauté qui permettra d'informer encore davantage leurs électeurs... et les médias, en toute transparence. » Le député s'était déjà illustré par son goût prononcé pour cette fameuse transparence, à coup de Twitter en pleine réunion de l'UMP salle Colbert, à huis clos... 
 
Avec cette initiative, les comptes rendus vont être nettement plus didactiques pour ceux qui étaient rebutés par la version texte. Et « jusqu'à présent, il fallait passer par le service vidéo de l'Assemblée pour récupérer une vidéo : cela prenait du temps et lorsque la vidéo était disponible... le sujet n'était plus d'actualité, car déjà largement traité par les médias ».  Traité ou maltraité, quand on voit comment certains débats étaient illustrés lors de certains 20h à la TV

Quant aux internautes, ils devaient eux espérer qu’une âme charitable ait pris le temps d’enregistrer le flux pour le diffuser sur Dailymotion ou YouTube. On pourra cependant regretter que cet accès ne soit pas totalement ouvert à tous les citoyens.

L’AN entreprend cependant là un dépoussiérage bienvenu. Voilà peu, l’institution politique généralisait l'accès Wi-Fi, permettant à des parlementaires d’être connectés sans embûche (ou presque, comme le montre cet exemple au Sénat). Tout aussi intéressant encore, il est possible pour quiconque de déposer des contributions en ligne sur certaines des études d’impact attachées à des projets de loi. Tardive, on imagine sans mal l’intérêt qu’aurait eu cette initiative pour Hadopi 1 et 2 ou LOPPSI.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !