iPhone 4G : la police saisit les ordinateurs d'un journaliste de Gizmodo

Quand il s'agit de ses secrets industriels, Apple est connu pour plus ressembler à Jason Bourne qu'à Amélie Poulain. Les fuites sortant de la forteresse Apple sont minimes, et certains disent même organisées par la direction.

iPhone 4G rumeur

Alors quand un accident vient perturber la belle machine marketing de Cupertino, une porte vers l'enfer s'ouvre en Californie. Steve Wozniak, co-fondateur d'Apple avec Steve Jobs, racontait ainsi en début de semaine que l'ingénieur qui lui avait montré un iPad 3G pendant à peine deux minutes avait été aussitôt licencié. Les conditions de sécurité chez Apple et ses sous-traitants sont si strictes qu'en 2009, un des employés chinois d'une usine de Foxconn Technology Group, fabriquant l'iPhone, s'était suicidé après qu'un prototype d'iPhone 4G qu'il avait sous sa responsabilité ait "disparu".

Alors, quand un des prototypes du prochain produit phare d'Apple se retrouve exposé aux yeux de tous dans la presse, l'entreprise voit rouge. Si l'ingénieur ayant perdu l'appareil un soir de beuverie semble avoir conservé son travail, l'opportuniste qui a récupéré le téléphone et le blog Gizmodo qui le lui a racheté pour 5 000 $ risquent de sentir le souffle chaud du courroux de la Pomme leur roussir les poils de la nuque.

Apple parle à la police, qui fait du zèle

Le 23 avril, CNet rapportait que Apple avait « parlé à la police de Santa Clara », sans pouvoir préciser si l'entreprise avait porté plainte ou non. Quoi qu'elle ait fait, le résultat a été spectaculaire. Gizmodo indique ainsi que le domicile de Jason Chen, le journaliste qui a écrit l'article présentant le prototype, a été perquisitionné vendredi soir, et que quatre ordinateurs et deux serveurs ont été confisqués. Le blog publie le mandat en entier, avec la liste des objets emportés par la police :

Gizmodo perquisition inventaire Gizmodo perquisition inventaire

L'unité concernée est la « Rapid Enforcement Allied Computer Team » de Californie, qui a de manière très expéditive forcé la porte de Jason Chen en son absence. Ce dernier n'a pu que constater le résultat en revenant chez lui à 21h45.

Les avocats de Gawker Media, maison mère de Gizmodo, expliquent depuis que cette perquisition était illégale, les sources et documents des journalistes étant protégés de la police par la loi de Californie. De plus M. Chen travaillant depuis chez lui, ils argumentent que sa maison peut être considérée comme une rédaction, tout aussi protégée. Ils relèvent enfin que la perquisition a été effectuée de nuit alors que le mandat ne l'autorise pas. En conséquence de quoi ils demandent la restitution immédiate de tout le matériel confisqué.

Cette affaire est donc loin d'être terminée. Certains médias américains l'ont déjà baptisée "iPhonegate", en référence au scandale du Watergate qui avait coûté sa place au président Nixon en 1974...

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !