La vidéo à la demande en France connaît un succès croissant

La vidéo à la demande (VoD, ou VàD), ne cesse de se développer en France. Les derniers chiffres recensés par l’observatoire de la vidéo à la demande le prouvent : de 1886 films différents disponibles sur six plateformes en juin 2007, nous sommes aujourd’hui passés à 4857 films sur cette fois huit plateformes (+748 films en un an). Ces plateformes sont les suivantes : TF1 Vision, Canalplay, Virginmega, Arte VoD, Club Vidéo SFR, France Télévisions VoD, Orange, et Universciné.

La location écrase l'achat

Selon le CNC, le marché de la VàD a été estimé en 2009 à 82,4 millions d’euros (+57,7 % en un an), et plus de 9 personnes sur 10 (91,3 %) exploitent la VàD via l’IPTV, soit en passant par l’offre TV de leur FAI (88,1 % en 2008).

14 % des internautes ont d’ailleurs testé la VàD l’année dernière (10 % en 2008). L’achat est par contre ultra minoritaire, puisque 98,3 % des recettes proviennent de location.

Le contenu adulte toujours très important en valeur

« La consommation déclarée de services de VàD sur TVIP diminue légèrement en 2009 pour s’établir à une moyenne de 3,3 programmes loués ou achetés par mois, contre 3,5 un an plus tôt » précise le CNC.

CNC statistiques VoD 2009
Ventes 2009 de la VoD (en valeur)

Statistiques intéressantes, si les films « classiques » ont représenté la majeure partie (64,9 %) du chiffre d’affaires de la VàD, il faut noter que 30,4 % de ce même chiffre d’affaires a pour source du contenu pornographique (contre 37,3 % en 2008), même si en quantité, ces films sont minoritaires (4,1 % des ventes).

Le reste (4,7 %) concerne les œuvres audiovisuelles. Les séries n'ont d'ailleurs que peu de succès en valeur, même si elles figurent tout de même en troisième position avec 1,8 % des achats. En quantité, les séries (US, françaises et européennes) représentent tout de même 11,9 % des ventes.

Les films US ont la cote

Et si les films français sont les plus nombreux (plus de 40 % de l’offre), ils ne réalisent que 30,9 % des ventes, contre 58,6 % pour les films américains, et 10,5 % pour les films des autres nationalités (principalement européens).

CNC statistiques VoD 2009 quantites

Enfin, le mois dernier, le CNC expliquait que « le taux de transformation de la salle vers la VàD progresse. En effet, près de la moitié (49,6 %) des films sortis en salles en 2008 ont fait l’objet d’une exploitation en vidéo à la demande, contre 33,7 % un an plus tôt. Les films français sont davantage exploités en VàD que les films américains : le taux de transformation atteint 56,7 % en 2008 pour les films français, contre 48,1 % pour les films américains. » 

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !