Édito : la mort du stylo et l'omniprésence de la 3D

eVous l’avez certainement déjà remarqué. L’usage d’un stylo est de plus en plus rare. Pire, hormis pour l’utiliser de façon succincte (courses, notes rapides, chèque, etc.) un stylo devient de plus en plus difficile. Rédiger une page entière à la main est une double souffrance : non seulement nous sommes lents, car sinon notre écriture est catastrophique (et même en étant lents…), mais de plus, nous avons rapidement mal à la main.

Ordinateur, smartphone, tablette, les tueurs de stylos

anoto styloNous, ce n’est évidemment pas tout le monde (pas encore). Nous, ce sont en fait les personnes qui n’utilisent quasiment plus que l’ordinateur pour écrire. Enfin taper devrait-on dire… (il m'arrive d'ailleurs assez souvent de dire taper au lieu d'écrire...) Même les lettres de motivation ne sont plus rédigées à la main, dès lors que l’on passe par un site Internet pour faire sa recherche d’emploi.

Et même la plupart des démarches administratives ne requièrent plus d’écrire à la main. Que ce soit les impôts ou une demande d’acte de naissance, tout peut se faire en ligne. Au pire des cas, il suffit d’imprimer et d’envoyer tout ceci par La Poste, et donc remplir l’enveloppe. Et encore, imprimer sur l’enveloppe est tout à fait possible. Et de nombreuses entreprises utilisent des enveloppes avec un espace prévu pour permettre de voir les noms et adresses du destinataire.

En somme, il est tout à fait possible aujourd’hui de ne plus écrire du tout via un stylo. Et la démocratisation des smartphones n’arrangera rien, et ne parlons même pas des tablettes tactiles, qui ne feront qu’accentuer cette situation.

Mais est-ce catastrophique pour autant ? Si certains crieront à la perte de notre histoire et à notre dépendance aux machines, d’autres diront qu’il s’agit tout simplement d’une évolution logique, et que peu importe la manière, seul le fond compte.

Il n’empêche que cet abandon total du stylo est aujourd’hui déjà une réalité pour une partie non négligeable de la population, et que ce phénomène devrait s’accroître rapidement.

La 3D partout, vraiment partout

Cela ne s’arrête plus. Après la folie HD, le terme à la mode est donc 3D. Si la technologie existe de longue date, sa démocratisation est en marche. Samsung en envahi les rues de ses publicités et les magasins de ses présentations (mais Sony, Panasonic et LG suivront bientôt), les films rajoutent de la 3D uniquement pour l’argent (Le Choc des Titans et Alice sont de bons exemples), Nintendo annonce sa 3DS comme étant un véritable événement, YouTube et Street View exploitent la 3D, et ce n’est pas tout, puisqu’un employé haut placé d’Intel a récemment annoncé que la 3D va envahir Internet d’ici 5 à 10 ans…





 
Plus marketing qu’autre chose pour le moment, la 3D, outre son intérêt visuel parfois voire souvent limité, n’a qu’un intérêt : augmenter les prix. Cinéma plus cher, TV aux tarifs exorbitants, lunettes onéreuses, etc. Sans parler des problèmes que cela procure aux gens qui portent déjà des lunettes et du mal de crâne ou des problèmes visuels que subissent certains. Et si l’on a un œil en mauvais état (voire borgne tout simplement), autant oublier.

Quoi qu’il en soit, de la 3D, nous allons en manger à tout va.

En attendant la 4D… 

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !