Orange autorise la VoIP en 3G, l'Internet illimité enfin moins limité

C’est par une discrète modification des conditions générales de vente qu’Orange a finalement sauté le pas : l’opérateur vient de débloquer la VoIP sur ses forfaits illimités. En théorie, c’est le signe d’importantes économies futures pour les abonnés qui pourront passer leurs appels via Skype par exemple. Les autres opérateurs devraient suivre prochainement. 

Cependant, note 01Net, cette option disponible depuis le 31 mars sera gratuite mais uniquement pour certains gros forfaits comme Origami version Plus, iPhone et Jet (à partir de 3H). Pour les autres (dont Origami, Star et First), il faudra se délester de 15 euros par mois. L’option est exclue des Pass internet everywhere et des Pass M6 mobile pour clé 3G+. Le cas échéant, le trafic VoIP sera assimilé à du trafic internet et donc subira les mêmes contraintes.

skype iphone

L’activation n’est pas automatique : nos confrères Les Mobiles précisent dans une interview d’un représentant d’Orange que « l’option Voix sur IP sera activable auprès du service Client Orange sans coût supplémentaire ».

Hasard ou coïncidence du calendrier : hier matin, lors du colloque sur la neutralité du net à l’ARCEP, Stephane Richard s’était livré à une autocritique des opérateurs dans l’usage du terme « illimité » : le n°1 de France Télécom montrait du doigt ces forfaits 3G vendus comme illimités alors que des petits astérisques dressent une réalité tout autre en éjectant la VoIP, le P2P, les Newsgroups, etc. Au même colloque, Nellie Kroes, commissaire européenne, fustigeait le mauvais traitement de la VoIP dans les accès mobiles. 

Plus tôt encore, Stéphane Richard, avait exprimé sur les ondes de RTL « qu'on a un peu trop abusé des publicités avec des astérisques, c'est-à-dire l'offre formidable (...) mais à côté du mot illimité il y a trois astérisques qui expliquent en réalité toutes les limites qu'on met à ces offres. Il faut arrêter ça et dire honnêtement aux clients ce qu'on leur propose de façon à éviter des situations qui sont très dommageables pour nous. »

Il rejoignait son prédécesseur Didier Lombard, qui réclamait en début d’année : « Il nous faut avant tout être transparents vis-à-vis de tous les consommateurs. Nous réfléchissons par exemple à l'utilisation d'autres termes que le terme « illimité » dans nos offres, y compris pour des forfaits de grosse consommation. »

En novembre 2009
, l'UFC-Que Choisir demandait de son côté « une remise en cause de la dénomination commerciale utilisée pour vendre les connexions 3G »

L’illimité ne l’est cependant toujours pas avec l’impossibilité par exemple d’accéder au P2P sur ces forfaits mobiles. Gageons que la nouvelle directrice de la communication d’Orange saura gérer ce manque avec une main de maître.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !