Facebook : sites partenaires, géolocalisation et précisions

Facebook, le géant des réseaux sociaux, risque de refaire parler de lui très prochainement, avec une série de nouvelles fonctionnalités et de changements qui vont rendre service aux uns tout en étant déplaisants aux autres. Encore en ligne de mire, la sécurité des comptes, mais les utilisateurs pourront cette fois commenter plusieurs des modifications mises en place.

facebook

Commençons tout de suite par la nouveauté qui risque de faire « jaser ». Facebook va mettre en place une courte liste de sites partenaires dont les autorisations de visualisation de certaines informations vers Facebook seront en partie déjà accordées. Cela ne signifie pas que toutes vos informations seront accessibles, mais si un de vos amis visite par exemple l’un des sites en question, les données basiques sur lui et vous seront collectées.

Pour ces sites, le but serait de mettre en avant une expérience de navigation personnalisée en fonction d’informations clés. Le problème est que la collecte de ces données pourrait se faire dans d’autres buts, et on pensera tout de suite aux dérives de la publicité particulièrement bien ciblée.

L’autre gros problème de cette mise en place est que Facebook a choisi un système opt-out pour désactiver cette fonctionnalité. L’opt-out consiste à déclarer volontairement que l’on ne souhaite pas utiliser ces pré-autorisations, à défaut, le silence vaut consentement.

Il s’agit probablement de l’élément le plus important cité par Michael Richter, l’avocat principal de Facebook. D’autres annonces ont également été faites, pour différences fonctionnalités en préparation et/ou sur le point d’arriver.

Localisation

Le travail sur la géolocalisation est en cours depuis un moment maintenant dans l’équipe, mais l’intérêt aurait changé plusieurs fois. Initialement, la fonction avait été pensée pour ajouter par exemple des informations sur une photo envoyée depuis un téléphone mobile. Facebook considère maintenant que les choses seront légèrement différentes.

La société réfléchit à un concept de lieu géographique qui pourrait être directement relié à une Page Facebook, comme celle d’un restaurant. Il s’agit d’un travail en cours, et l’équipe fournira davantage d’informations par la suite.

Partage et connexions

Ici, pas de nouveautés, mais une clarification de la situation ainsi que plusieurs changements dans le descriptif de certaines interactions. Ainsi, lorsque vous et une autre personne devenez « amies » sur Facebook, il s’agit d’une communication publique à double-sens. Cela signifie que tous les autres contacts peuvent voir cette liaison entre les deux comptes. Bien qu’il soit possible de supprimer la référence sur votre profil, ladite liaison peut être découverte sur le profil de l’autre personne.

Des précisions

Cette information est à opposer à la publication, par exemple, d’un lien ou d’une photo sur votre profil. C’est une communication à sens unique, et vous avez le contrôle total sur qui peut voir la publication. Rappelons qu’à chaque fois qu’un utilisateur poste un message ou un autre élément sur son profil, il peut définir qui aura accès à cette publication avant même de valider. Il est possible de créer des groupes, comme celui réunissant les amis proches, pour que seuls ces derniers soient autorisés à consulter un contenu particulier. Même chose pour les albums photos.

Michael Richter répond également à quelques questions qui reviennent régulièrement, notamment sur deux points importants :
  • Lorsque des personnes, qui n’ont pas de compte Facebook, reçoivent des invitations à en créer un, elles voient parfois le nom d’autres personnes dans le courrier d’invitation. Richter explique que c’est parce que ces personnes ont importé leurs listes de contacts dans Facebook, et que l’adresse de courrier électronique de l’utilisateur invité y figure. Facebook fait donc une liaison avec ces personnes, assumant qu’elles connaissent l’utilisateur invité puisqu’elles en connaissent l’adresse email.
  • Le réglage « Tout le monde », lorsque l’on publie du contenu sur sa page, indique que tous les contacts vont voir la publication. Cette dernière est toujours considérée comme vous appartenant, mais toutes les options sont disponibles, de la lecture à la redistribution.
Michael Richter ajoute que l’équipe sera désormais attentive aux avis et critiques qui seront formulés... Reste à savoir si les modifications sur la localisation ou le partage des informations avec les sites partenaires feront partie des éléments critiquables. Plus important : les critiques seront-elles vraiment prises en compte ?

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !