Plus de 90 % des emails étaient des spams en mars

Le spam est un fléau mondial que chacun, dès lors qu’il possède une boite aux lettres électronique, peut expérimenter. Il s’agit de ces fameux courriers non désirés vantant les mérités de produits qui dans la quasi-totalité des cas nous sont étrangers, tout particulièrement en France. Viagra, autres produits pharmaceutiques, affaires en or, ou héritages étranges à Saint Chaume les Cocottes, ils revêtent une multitude de formes. Et ce spam a représenté plus de 90 % du courrier électronique total ce mois-ci.

spam

C’est Symantec qui a fourni ce chiffre, dans un rapport intitulé MessageLabs Intelligence. Par rapport au mois de février, la proportion du spam dans le monde a grimpé de 1,4 point, pour s’établir à 90,7 %. Un chiffre très impressionnant, lié évidemment à d’autres phénomènes, notamment les parcs de machines zombies et le phishing. Dans tous les cas, l’intérêt est presque toujours financier.

Les parcs de zombies sont ces fameux groupes de machines vérolées qui ont été infectées par un ou plusieurs malwares. On parle de « bots », ces micro-logiciels qui peuvent être pilotés à distance pour effectuer des tâches, et de « botnet » pour le parc manipulé le plus souvent par un seul individu, qui communique avec les machines via des commandes simples de type IRC. Ces botnets sont le plus souvent utilisés pour générer du spam justement, ou encore déclencher des attaques par déni de service (DDoS).

Au-delà de la publicité pour certains produits, les autres buts du spam sont de disséminer des malwares ou de conduire vers de faux sites dans lesquels l’utilisateur entrera des données personnes ou importantes, comme les coordonnées bancaires (le phishing). Le spam véhicule souvent des fichiers infectés ne présentant, de prime abord, pas de danger. Sous une apparence badine, un pirate cherche tout simplement à pirater votre machine. Le principe suivant est alors de se servir des nouveaux ordinateurs infectés pour expédier du courrier aux contacts habituels, qui se méfient alors moins.

Ces attaques proviennent de certains pays qui servent régulièrement de sources, et qu’on retrouve régulièrement dans l’actualité. En voici le Top 5 :
  1. États-Unis : 36,6 %
  2. Chine : 17,8 %
  3. Roumanie : 16,5 %
  4. Royaume-Uni : 10,7 %
  5. Taiwan : 10 %
Voici en outre le Top 10 des extensions les plus souvent utilisées pour infecter des machines : 
  1. XLS : 15,4 %
  2. DOC : 15,4 %
  3. ZIP : 11,2 %
  4. PDF : 10,7 %
  5. EXE : 6,7 %
  6. JPG : 5,8 %
  7. PPT : 5,2 %
  8. DLL : 3,9 %
  9. XML : 3,2 %
  10. DAT : 2,4 %
On remarquera la prépondérance des formats de la suite bureautique Office. Une situation qui a conduit Microsoft à implémenter dans la future version 2010 une zone protégée (sandbox) dans laquelle les documents provenant d’Internet seront exécutés. Les documents seront alors lus en lecture seule, et il faudra que l’utilisateur clique sur un bouton pour débloquer complètement le fichier.

Globalement, Symantec indique qu’un courrier électronique sur 358,3 transporte un malware, et un courrier sur 513,7 est une tentative de phishing. Voici encore d’autres chiffres intéressants : 
  • Ce mois-ci, 1919 sites malveillants ont été bloqués par jour en moyenne, un chiffre en baisse de 61,6 % par rapport à février
  • 39,9 % des domaines malveillants bloqués ont été ouverts ce mois-ci
  • 14,9 % des malwares basés sur le Web sont apparus ce mois-ci
Les intéressés pourront lire le rapport complet depuis le site officiel. Il s’agit d’un document PDF librement consultable.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !