iMac : le tout-en-un d'Apple réussit-il là où échouent les autres ?

On le sait depuis longtemps maintenant : le monde du portable est celui qui va conduire la croissance du marché tout entier des ordinateurs. Non seulement les ventes de portables (toutes catégories confondues) sont supérieures à celles des machines de bureau, mais ce sont eux également eux qui vont constituer un moteur de progression des ventes générales. Dans la multitude de machines existantes toutefois, l’iMac tire son épingle du jeu.

imac

L’iMac est l’ordinateur de bureau d’Apple qui constitue le fer de lance de la gamme grand public. On trouve moins cher avec le Mac Mini, et bien sûr beaucoup plus cher, avec le Mac Pro. Seulement, voilà, ces deux derniers ne sont pas complets, dans le sens où ils n’intègrent pas d’écran. L’iMac est « prêt-à-l’emploi » et peut directement commencer à être utilisé, l’ordinateur étant fourni avec de nombreux logiciels dont la suite iLife.

À quoi mesure-t-on le succès de l’iMac ? Avec des chiffres. Ainsi, le marché des machines de bureau a enregistré une chute de 12 % des ventes durant l’année 2009. Une évolution logique, puisque les portables et netbooks prennent la relève de la croissance. Et pourtant, cela n’a pas empêché Apple de constater une augmentation de 70 % des ventes d’iMac durant la même année, un chiffre impressionnant quand on sait que 2009 a également été « l’année de la crise ».

L’iMac attire donc, et pas seulement pour le fait qu’il soit complet. Son tarif attire également, et il constitue d’ailleurs la machine la plus rentable sur le plan financier :

imac tarifs

Les Mac sont considérés comme des machines onéreuses, et si le premier iMac est vendu 1150 euros, on constate facilement que c’est nettement plus qu’un PC d’entrée de gamme. Mais la configuration elle-même de l’iMac 21,5 pouces ne peut pas être considérée comme de l’entrée de gamme. Certains visent des machines très « utilitaires » et seront heureux de profiter des tarifs qui touchent presque à l’équipement jetable, mais d’autres voudront allonger un peu la note pour avoir mieux.

D’autre part, les autre premiers mois de ventes des iMac 27 pouces ont été sérieusement entachés par des soucis d’écran. Du coup, le délai de livraison sur ces modèles s’est envolé de quelques jours à plusieurs semaines, tandis que les forums se remplissaient au sujet de tremblements et de flash lumineux dans l’image. Les ventes de modèles 21,5 ont donc dû sembler moins aléatoires à certains acheteurs.

Robert Cihra, analyste chez Caris & Company, indique que les ordinateurs portables et les netbooks devraient compter pour 90 % de la croissance du marché des ordinateurs cette année. Une évolution logique. Or, le même cabinet d’analyse estime que l’iMac, à lui seul, comptera pour 25 % de la croissance du marché des machines de bureau. Si la chose se vérifie en pratique, Apple devrait sérieusement se frotter les mains.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !