Internet Explorer 9 : le résumé de toutes les nouveautés

Support des technologies, performances, Preview... 103
Vincent Hermann
internet explorer logo À travers une conférence téléphonique, Microsoft est revenu sur divers points importants d’Internet Explorer 9, dont l’éditeur a fait une nouvelle démonstration hier soir. Étaient présents : Thomas Serval, Directeur de la division Plateforme et Écosystème, Bernard Ourghanlian, Directeur Technique et sécurité, et Laurent Ellerbach, responsable marketing, tous trois de Microsoft France.

Il apparait assez clairement qu’Internet Explorer 9 se concentre principalement sur deux domaines : les performances et le support des technologies du Web. Du côté de ces dernières, le HTML 5 représente la pierre angulaire de tous les efforts qui sont menés actuellement, notamment les balises audio et vidéo. Côté vidéo, rappelons que Microsoft a fait son choix : le H.264. Les CSS 3 sont également importants, et l’éditeur précise par exemple que la totalité des sélecteurs sont supportés, le test de la Preview (disponible depuis hier soir) le confirmant d’ailleurs.

ie9 preview css3 selecteurs

Le but d’Internet Explorer 9 dans le domaine des standards et recommandations du W3C est d’arriver au fameux Graal d’un code unique pour tous les navigateurs, ce qui dans la pratique n’existe pas. De son côté, l’éditeur ne veut pas que son produit interprète différemment le code d’une page Web dans son nouveau moteur. La démonstration d’hier soir faisait par exemple de nombreux parallèles avec Chrome pour montrer un rendu identique sur les deux concurrents.

Comme nous l’avions dit hier soir, le SVG sera pleinement supporté, et l’adhésion de Microsoft au groupe de travail du W3C allait bien dans ce sens. Microsoft va jouer ici l’une de ses cartes, puisque le SVG sera accéléré par la carte graphique via Direct2D. En outre, la préversion actuelle d’Internet Explorer 9 réalise un score de 55 au test Acid 3, soit 23 points de plus que la première préversion présentée il y a seulement quatre mois. Et Microsoft le confirme : l’objectif est bien d’avoir un score de 100 % lors de la sortie de la version finale.

ie9 acid3

Du côté des performances, l’éditeur chamboule l’organisation interne de son navigateur. Le but ? Profiter au maximum de ce que les machines récentes ont à offrir, et Windows XP se retrouve d’office écarté pour différentes raisons.

Premièrement, l’exécution du code JavaScript se fera au travers d’une nouvelle machine virtuelle nommée Chakra. Cette dernière présentera la particularité d’utiliser d’autres cœurs du processeur quand ils sont disponibles pour compiler le code en arrière-plan. Plus généralement, Internet Explorer 9 tirera partie des processeurs multicoeurs pour l’ensemble des opérations, en confiant par exemple le traitement du rendu à d’autres unités de calcul.

ie9
Le test Flying Images montre bien l'utilisation de Direct2D
pour la qualité des animations.

Ensuite, les cartes graphiques seront également à l’honneur, si tant est qu’elles gèrent au moins DirectX 9. À travers Direct2D, disponible sur Vista SP2 et Windows 7, toutes les manipulations graphiques seront accélérées. Cela concerna aussi bien des sites comme Google Maps, qui gagnent très nettement en fluidité, que le SVG et autres. À noter que le rendu graphique prend en charge les demi-pixels pour augmenter la netteté de l’affichage et que DirectWrite est utilisé pour un rendu plus fin des polices.

Concernant la compatibilité avec les anciens sites, Microsoft va très certainement garder le modèle d’Internet Explorer 8, c’est-à-dire l’utilisation de plusieurs paliers. L’éditeur reste donc actuellement sur la solution des listes de sites envoyées automatiquement par Windows Update pour signaler au navigateur qu’ils ont besoin d’un mode de compatibilité particulier. D’ailleurs, la Preview d’IE9 permet de tester l’affichage avec les anciennes versions du navigateur jusqu’à la 5. Le système des méta-balises pour forcer l’utilisation d’un mode particulier sera lui aussi très certainement gardé.

Enfin, la préversion disponible actuellement n'est véritablement qu'un premier jet. Elle ne représente pas la version finale, pour laquelle aucune date n'a été donnée. Le développement est très actif et la situation risque d'évoluer rapidement. Microsoft a d'ailleurs précisé qu'une nouvelle Preview serait disponible toutes les huit semaines.

Enfin, bien que ce fût une question qui était hors-sujet, nous avons appris que la suite Windows Live en version 4 ne serait pas comme prévue disponible en bêta ce mois-ci. D’après Microsoft, il faudra attendre cet été pour avoir des nouvelles.