L'UFC attaque 8 sociétés devant la CNIL dont Free et VirginMega

Huit sociétés dont Free, Télé2mobile et VirginMega ont été la cible d’une plainte de l’UFC-Que Choisir devant la CNIL. Casino, Champion, Monoprix, Sephora et Becquet font également partie des entreprises mises à l’index. En cause, leur gestion des données personnelles au regard de la loi de 1978 dite Informatique et Libertés.

Selon le texte qui ne serait pas respecté, « le responsable d’un fichier doit permettre aux personnes concernées par des informations qu’il détient d'exercer pleinement leurs droits ». Ce droit n'aurait pas pu être mis en oeuvre à l'encontre des personnes morales précitées. Chaque individu fiché a pourtant la faculté d’interroger le responsable d’un traitement automatisé de données afin de savoir quels sont exactement les enregistrements qui le concernent. 

cnilSaisie, la CNIL doit maintenant se prononcer et mettre éventuellement en œuvre son pouvoir de sanction.

Interrogé par le journaliste Emmanuel Paquette, du blog Tic et Net de l’Express, l’UFC rappelle l’histoire d’amour qui lie l’association au fournisseur d’accès : « Contre Free, nous avons plusieurs procédures en cours relatives à l’assistance téléphonique, l’offre triple-play, la hotline. Une procédure au pénal est en cours d’instruction, une autre en vue de la suppression des clauses abusives et deux procédures menées par les associations locales devant les juges de proximité. »

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !