Cisco Systems abandonne la technologie WiMAX

L’Américain Cisco, l’un des leaders du marché des réseaux de télécommunications, a abandonné le WiMAX, l’une des technologies avec la LTE (licence 4G), la fibre optique et le satellite THD permettant d’atteindre de très haut niveau de débit, ici sans fil.

Le WiMAX n'a pas beaucoup d'avenir...

WimaxSelon Fierce Broaband Wireless, un porte-parole de Cisco a confirmé que sa société « cesserait de concevoir et de construire de nouvelles stations WiMAX », préférant se concentrer sur d’autres secteurs, dont les réseaux de téléphonie mobile de nouvelle génération (LTE, etc.).

La raison de ce revirement serait l’acquisition onéreuse (2,9 milliards de dollars) de Starent Networks il y a quelques mois, société spécialisée dans les réseaux mobiles, dont le WiMAX, certes, mais aussi et surtout les réseaux de type LTE.

Or si Cisco s’est lancé il y a trois ans dans le marché du WiMAX suite au rachat de Navini Networks (pour 330 millions de dollars), ce dernier (le marché) ne décolle pas, et pire encore, il régresse en valeur générée chaque année. En somme, contrairement à la LTE, le WiMAX n’est plus un marché d’avenir.

...surtout dans les pays développés

Le cas français est symptomatique. En 2008, nous titrions ainsi un article « Le WiMAX en France accuse un développement bien trop lent ». Et depuis, la situation ne s’est pas franchement améliorée.

Certes, le WiMAX 2 est en route pour 2012, ce qui laisse espérer un développement important, tout du moins dans les pays où d’autres types de réseaux plus coûteux ne seront pas déployés avant longtemps. Les pays en voie de développement sont les principaux concernés. Mais les pays développés (Europe, Amérique du Nord, Japon, Corée, Australie, etc.) ne devraient pas y adhérer…

Mais, pour la France tout du moins, Free délaisse toujours ce marché, alors qu’il dispose d’une licence nationale. Quant à Boloré Télécom, qui dispose lui aussi d’une licence WiMAX dans toutes les régions de France, il est encore loin de se déployer partout. Pire encore, pour de simples raisons de rentabilité, une station WiMAX a été retirée l’année dernière…

Cisco n'est pas le seul

Reste que si Cisco abandonne le WiMAX, ce n’est pas le cas du Wi-Fi, du Femtocell, et plus encore les réseaux mobiles.

Cisco n’est cependant pas le premier à délaisser le WiMAX pour d’autres technologies, souvent faute de déploiement des puces dans les ordinateurs. « Nous étions favorables à cette technologie mais les conditions ont changé, on l'a vite compris » a ainsi expliqué Sergé Ferré, le vice-président corporate de Nokia, à notre confrère ZD Net

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !