(MàJ) Novell rejette l'offre d'achat de 2 milliards de dollars

Mauvaise novell ? 114
Nil Sanyas
Mise à jour : Le conseil d'administration de Novell a annoncé ce week-end par communiqué qu'il rejetait l'OPA d'Elliott Associates, et la considérait comme hostile. L'éditeur de Suse Linux indique que l'opération « sous-estime la valeur de l’entreprise et diminue ses perspectives de croissance ». En effet en plus de ses activités d'éditeur Novell possède des réserves de cash se montant à 991 millions de dollars.

Le conseil d'administration indique aussi qu'il reste ouvert à d'autres offres de rachat, mettant en pratique l'entreprise à vendre. Pour sa part Elliott Associates compte poursuivre son OPA.



Article du 5 mars 2010.
Ancien titre : Novell pourrait être racheté pour 2 milliards de dollars

suse novellL’éditeur Novell, bien connu pour Suse Linux et Moonlight, pourrait bien se faire croquer d’ici peu, alors qu’aucune intention de vente de la part de ses propriétaires n’a été faite. Elliott Associates, un fonds d’investissement, a ainsi proposé 5,75 $ par action, valorisant Novell à près de 2 milliards de $.

La conséquence première a été d’augmenter immédiatement le niveau de l’action de Novell, au point de surpasser les 6 $. Un niveau qui n’avait pas été atteint depuis 2003...

Quelqu'un va-t-il surenchérir ?

Novell
a confirmé cette information sur son site Internet. Novell note d’ailleurs qu’il prévoit « que son Conseil d'Administration examinera la proposition d'Elliott », avec l’aide de ses conseillers financiers et juridiques, dont le fameux JP Morgan.

Novell examinera-t-il sérieusement cette offre, ou est-ce une simple annonce de façade ? Quoi qu’il en soit, certaines rumeurs laissent entendre que d’autres géants du secteur pourrait surenchérir l’offre du fonds d’investissement, qui détient déjà 8,5 % du capital de Novell. Les noms de Microsoft, Oracle, IBM, et même Cisco et Hewlett-Packard ont ainsi été cités parmi les potentiels repreneurs.

Novell fait n'importe quoi, nous allons changer tout ça

Du côté d’Elliott Associates, cette offre n’est pas anodine : « Novell est une société établie de longue date que nous suivons depuis longtemps. Ces dernières années, la compagnie a tenté de diversifier ses activités et de s’éloigner de ses activités historiques en réalisant une série d’acquisitions et des changements de stratégies qui se sont révélés infructueuses. Par conséquent, nous pensons que les actions de la compagnie ont sous-performé de façon significative. »

En somme, Novell n'a fait que des mauvais choix ces dernières années, et Elliot doit intervenir. Et à l'écouter, il est même le sauveur de Novell : « Avec plus de 33 ans d'expérience en investissement dans des sociétés publiques et privées et dans la structuration et l'exécution avec succès d’acquisitions dans le domaine des technologies, nous pensons qu’Elliott est idéalement bien placé pour offrir une valeur maximale aux actionnaires de la société sur une base accélérée. »