L'acteur Stephen Fry disserte sur l'immense pouvoir de Twitter

Stephen Fry est un homme polyvalent. Acteur, auteur, présentateur TV ou encore animateur radio, il est également très friand des nouvelles technologies et de l’informatique en général. Interviewé par le .Net Magazine, il révèle notamment ce qu’il pense de Twitter, et comment il utilise cet outil de microblogging.

stephen fry

Si le visage vous est familier, c’est que Stephen Fry a joué dans de nombreux films. Il incarnait par exemple un présentateur TV dans le film V pour Vendetta. L’acteur est un très gros utilisateur de Twitter, et plus de 1,3 million de personnes sont abonnées à son flux d’actualités, autrement ses tweets. Au-delà du succès qu’un tel chiffre représente, il y a le pouvoir qu’il confère.

Quel genre de pouvoir ? Simple : « Je peux faire tomber des sites en un seul tweet ». Il est arrivé que certains sites que nous citions dans nos colonnes vivent assez mal l’afflux de visiteurs en provenance de PC INpact. Pour comparaison, nous recensons en moyenne 140 000 visiteurs uniques par jour. Stephen Fry, avec son 1,3 million d’abonnés à son compte, peut lui déclencher un tsunami électronique vers n’importe quel site.

Mais ce n’est pas un plaisir, plutôt une responsabilité : « Quand je tweet un lien, cela donne environ deux à trois mille requêtes par seconde. Plus spécialement si je formule mon tweet de manière à ce que les gens comprennent que je veux vraiment qu’ils y aillent ». Le choix des liens n’est pas suffisant, car même en visant de grosses structures, des problèmes peuvent arriver. Il y a donc un principe de précaution.

Fry prévient les sites qu’il compte « linker » avant de le faire : « Il faut juste que je sois très spécifique en disant : « Allez voir s’il-vous-plaît vos responsables Web et votre fournisseur, et dites leurs que c’est le type de trafic que vous pourriez avoir ».

Mais cela ne suffit manifestement pas dans une partie des cas : « Dans 50 % des cas, le site tombe en quelques secondes, même quand nous avons précédemment contacté les propriétaires de sites et qu’ils nous ont assuré que tout irait bien. C’est souvent une quantité sans précédent de trafic, et ils n’ont pas la capacité nécessaire ».

Au sein d’une interview d’environ une demi-heure, il aborde de nombreux aspects de Twitter, mais il insiste régulièrement sur un point essentiel selon lui : nous ne sommes qu’au début de la découverte de la puissance de ce type d’outils. Il indique ainsi : « Partout où un grand nombre de personnes se rassemble et s’échange rapidement des idées, il y a toujours du pouvoir ».

Ce pouvoir va selon transformer certains moyens de communication ou même carrément la manière dont on peut faire campagne. Twitter aura selon lui un immense impact sur la politique, toujours grâce à son pouvoir intrinsèque.

Les lecteurs qu’une demi-heure d’interview en anglais ne repousse pas pourront la voir intégralement sur le site de .Net Magazine.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !