IBM : un syndicat pointe du doigt plus de 1600 licenciements

Et les recrutements ? 13
Nil Sanyas
IBMSelon un syndicat d’IBM, ce dernier a récemment supprimé plus de 1600 emplois dans le monde, sans préciser les secteurs et les lieux de ces licenciements. Or si pour beaucoup d’entreprises, ces 1600 employés congédiés représenteraient une part importante de leur effectif total, pour IBM, c’est autre chose.

Géant parmi les géants, IBM compte environ 400 000 employés dans le monde, dont près de 10 000 en France. Avec un chiffre d’affaires annuel proche de 100 milliards de dollars, seul Hewlett-Packard fait mieux dans le secteur de l’informatique.

Des recrutements et des acquisitions supérieures aux licenciements

Ces 1614 emplois (ce nombre est susceptible d'augmenter) ont donc représenté 0,4 % de l’effectif total du géant des services.

L’agence de presse américaine Associated Press, qui a relayé ces informations, précise que malgré ces suppressions de postes, les recrutements d’IBM (entre autres via diverses acquisitions) ont d’ailleurs plus que compensé ces pertes. L’effectif d’IBM a du coup globalement augmenté ces dernières années.

Blue is very Big

La modification de son business-model ces 10-15 dernières années a forcément eu des répercussions sur son effectif. Délaissant quasiment toutes sa partie matériel (ventes d’ordinateurs, fabrication de disques durs, etc.) pour miser sur les services et les logiciels, aux marges plus conséquentes, IBM a dû licencier et recruter en conséquence.

IBM a d’autres particularités dont celle d’être le n°1 américain (et mondial) incontesté en termes de dépôt de brevet (depuis 17 ans) : 4914 brevets ont ainsi été déposés l’année dernière par Big Blue aux Etats-Unis, Samsung n’en déposant « que » 3611, et Microsoft 2906. Pour IBM, qui dispose de 45 000 brevets à ce jour, cela signifie que plus de 13 brevets par jour ont été déposés en moyenne en 2009…