La Fnac critique les éditeurs et pourrait lancer son propre eBook

Vlan 121
Nil Sanyas
Christophe Cuvillier, le PDG de la Fnac, a récemment été interrogé par SFR-Challenges, et des informations très intéressantes y ont été dévoilées au sujet du développement du livre électronique en France, et pour la Fnac en particulier.


Le marché du livre électronique en France est ridicule, la faute aux éditeurs

Pour Cuvillier, le marché du livre électronique en France est promis « à un grand avenir », et la Fnac y a « de très fortes ambitions ». Mais, à l’heure actuelle, ce marché « est encore tout petit par rapport à celui qui se dessine aux États-Unis » a-t-il regretté.

Pourquoi un tel retard ? « On a un problème d’offre, c’est-à-dire que tous les éditeurs n’ont pas encore numérisé tous leurs titres. » Forcément.

Une nouvelle plateforme d'ici quatre mois

La Fnac ne compte cependant pas se tourner les pouces et attendre que les éditeurs se réveillent. Ainsi, non seulement le premier libraire de France est « en train de travailler sur un nouveau site » qui devrait voir le jour en juin prochain, mais, mieux encore, l’enseigne compte proposer à ses clients une offre conséquente de lecteurs de livres électroniques.

« Nous ne vendrons pas un mais plusieurs lecteurs numériques. Notre vocation est d’avoir une offre la plus large possible pour que le consommateur, guidé par nos catalogues, puisse choisir. »

Un eBook made in Fnac ?

Certains lecteurs de livres électroniques seront vendus en exclusivité a-t-il précisé, avant de rajouter une phrase d’une grande importance : « Nous n’excluons pas d’avoir le nôtre ».

Ainsi, à l’instar du Nook de la librairie américaine Barles & Nobles, la Fnac compte-t-elle proposer son propre eBook ? L’avenir nous le dira.

eBook : Acer veut croquer l'Europe

Rappelons tout de même que si les États-Unis ont des offres bien plus conséquentes que les nôtres, que ce soit en termes de matériel ou de contenu, Acer a annoncé le mois dernier qu’il comptait lancer un eBook à destination de l'Europe.

Normalement dévoilé fin juin, ce lecteur de livres électroniques aura une taille standard de 6 pouces et devrait vraisemblablement voir le jour en France, en Allemagne, au Royaume-Uni, en Espagne et en Italie.

Des discussions avec des magazines, des journaux et bien sûr des éditeurs de livres sont en cours depuis plusieurs semaines déjà.