9,1 % des 8-10 ans sont sur Facebook, pourtant interdit aux moins de 13 ans

Ah bon ? On peut mentir sur son âge ?! 107
Nil Sanyas
D’après une étude réalisée par la filiale française de l’anglais Aegis Media auprès de mineurs âgés entre 8 et 16 ans, une partie non négligeable d’entre eux surfent seuls, et depuis leur propre ordinateur.

40 % des 8-10 ans surfent seuls sur la toile

L’enquête montre ainsi que 22,6 % des 8-10 ans se connectent via leur ordinateur, tandis que 40 % d’entre eux vont sur le Web seuls, que ce soit via leur machine ou l’ordinateur familial.

Ces pourcentages augmentent bien sûr pour les 11-14 ans, avec 47,1 % surfant sur leur ordinateur, et 75 % le font seul à la maison, peu importe la machine (personnelle ou familiale).

Alors que la protection des enfants sur le Net est un débat encore en vogue, savoir qu’un nombre important d’ados et surtout pré-ados surfent totalement seuls devrait donner un argument de plus à une généralisation des logiciels de contrôle parental, voire à l’établissement de lois pour protéger les plus jeunes… Un sujet d’actualité.

Facebook inscription interdite moins de 13 ans

Les 15-16 ans adorent Facebook. Et les 8-10 mentent sur leur âge

Sans surprise, YouTube et MSN Messenger (Windows Live Messenger) sont les sites et logiciels les plus appréciés des 8-14 ans. Leurs aînés de 15-16 ans optent plutôt pour Facebook, puisque plus de 75 % d’entre eux ont déjà un profil sur le plus grand réseau social du monde (plus de 400 millions d’inscrits).

Plus inquiétant, 9,1 % des 8-10 ans ont aussi avoué être sur Facebook. Ils ont donc forcément menti sur leur âge, puisque le réseau social empêche toute personne de moins de 13 ans de s’inscrire sur son site.

Si Facebook se dit « gratuit et ouvert à tous », c’est en fait faux si votre date de naissance est ultérieure à 1997. Si vous indiquez être né en 2000 et avoir 10 ans par exemple, le message suivant apparaît aussitôt : « Vous ne pouvez pas vous s'inscrire sur Facebook. »

Là encore, la question de la protection des enfants et de leurs données privées peut se poser.

Enfin, toujours selon Aegis Media France, un quart des sondés tiennent un blog.