Proxima Mobile : l’App Store labellisé par le gouvernement

Gratuit et sans pub 18
Marc Rees
Nathalie Kosciusko-Morizet a lancé hier ce qu’on pourrait nommer l’App Store du gouvernement. Proxima Mobile, nom de la plateforme, est un portail répertoriant les services aux citoyens disponibles sur téléphone mobile.

Il présente dès à présent 24 applications  gratuites diverses aussi bien dans le secteur du droit, de la culture, l’éducation, l’emploi, la consommation, le handicap, la santé, les seniors, la vie locale, le tourisme, le développement durable, et les services à la personne. 68 applications subventionnées seront disponibles en 2010. Multiplateforme, ce service n’est pour l’instant qu’un site. Il faudra attendre mars pour voir les premières applications cibler l’iPhone puis Android, Windows Mobile, Symbian, Blackberry…

proxima mobile NKM


Sont d’ores et déjà labellisées les applications comme Musée du Louvre dans sa nouvelle version, Comuto qui permet d’accéder à des annonces de covoiturage directement depuis le téléphone mobile. L’application Entrepreneur, qui permet depuis le mobile grâce aux fonctions de géolocalisation de rencontrer les entrepreneurs les plus proches. Dans l’inventaire, ajoutons Alerte Enlèvement qui est le dispositif d’alerte porté sur petits écrans, ou Jeux Video Info Parents conçu par l’association e-enfance et qui permet de consulter sur le mobile plus de 500 fiches sur les jeux vidéo les plus populaires pour informer les parents avant achat (il suffit de scanner le code-barres du jeu vidéo), cette application offre même l’avis d’un psychologue spécialisé sur le jeu…

Sous peu on trouvera Conseil aux voyageurs, application du Ministère des Affaires étrangères et européennes pour se tenir informé des risques et formalités d’un pays donné, ou encore Signes, qui facilite la communication avec les personnes sourdes s'exprimant en "L.S.F." (Langue des Signes Française).

C’est à la Délégation aux Usages de l’Internet (ci-après DUI) que revient la sensible tâche de « labelliser » les services et applications proposés par les fournisseurs. Seules les personnes morales peuvent déposer un dossier, non les personnes physiques. Parmi les critères, on soulignera que les candidats doivent apporter une garantie d’ouverture et d’interopérabilité de l’application ou du service « afin de faciliter la migration vers d’autres plateformes mobiles par libre accès aux Interfaces de Programmation ». Ces applications doivent présenter « un caractère innovant soit par l’apport des technologies mises en oeuvre, soit par les usages nouveaux », et répondre à un certain niveau d’ergonomie et d’accessibilité. Autre critère : les services sont tous gratuits, et sans publicité.